Norbert Tarayre : toujours au top, le chef

Découvert dans la saison 3 de Top Chef, Norbert Tarayre aka "le trublion du goût" vient mettre son grain de sel dans l'épisode 5 de l'émission. L'occasion de revenir sur son parcours no(no) limit !

Norbert Tarayre : toujours au top, le chef
© Saperlipopette

Du foot à la food, il n'y a qu'un petit pont (ou un tunnel). Pas d'histoire de plongeon dans la marmite dès l'enfance pour Norbert Tarayre. Son terrain de jeu à lui était vert et au grand air : adolescent, le jeune orangeois préfère courir après le ballon de foot et entame à 14 ans, une formation dans le centre sportif de Clairefontaine. Son histoire familiale ne tournant pas rond, le jeune homme traverse la Manche et s'installe à Londres où il s'initie à la cuisine dans le restaurant étoilé "Chez Nico". Norbert y découvre que les fourneaux c'est de la balle.

Du restaurant au petit écran. Emballé par sa nouvelle passion, le cuisinier en devenir rentre en France où il ouvre un premier restaurant dans la Drôme. Amoureux des produits du terroir, le chef propose une carte bistronomique. La clientèle et son associé ne suivent pas. Norbert Tarayre met la clé sous la porte mais en ouvre très vite une seconde à Pierrelongue. Son établissement "Bioteefull" ne fait pas le plein. Résigné et pas au top financièrement, le cuisinier part (re)prendre de la hauteur à Megève où il devient chef de la Sauvageonne. L'ambiance très show bizz, n'est pas de son goût : lorsqu'on lui propose de participer à un show, mais culinaire celui-ci, Norbert est chaud… patate.

Du TV show au one man show. "C'est un cri qui vient du slip", "Moi je ne suis pas M.O.F., je suis bof", "J'ai les fesses qui disent bravo", "On va avoir les burnes comme des raisins de Corinthe" : Norbert fait le show aux fourneaux de l'émission Top Chef. Sa gouaille lui attire la sympathie des téléspectateurs qui se délectent de ses expressions autant que les chefs de ses assiettes. Le cuisinier maîtrise en effet aussi bien l'argot que les casseroles : sa personnalité et son talent lui permettent d'accéder à la troisième marche du podium de l'émission. Si Nono ne repart pas avec le titre de Top Chef, sa notoriété lui ouvre les portes des plateaux télé. Aux côtés de son nouvel ami Jean Imbert d'abord, avec qui il anime Norbert et Jean le Défi puis seul, dans Norbert Commis d'office. Porté par son succès, le cuisinier décide de passer de devant la caméra au devant de la scène avec son "Norbert One-man show patate".

Du public aux clients. Lorsqu'il ne parle pas de la cuisine aux (télé)spectateurs, Norbert Tarayre la fait. Si l'homme court plus souvent les plateaux télé qu'il ne sert des petits plats sur un plateau, il est aux commandes de deux restaurants : "Saperlipopette" ouvert en 2015 à Puteaux et "Dans ma bulle", une table d'hôte nichée à Courbevoie où le chef offre une "expérience gastronomique unique ". Amoureux de la cuisine française, le cuisinier est aussi un éternel amoureux de sa femme avec laquelle il a trois petites filles. Il nous en avait longuement parlé dans une interview à (re)découvrir ci-dessous.