Les marques parlent aux lectrices

Secret de café n°3 : Du grain de café vert à la tasse

Par quelle alchimie le café vert parvient-il à notre tasse ? De l'arrivée du café en Europe jusqu'à la dégustation, suivi des étapes avec Nespresso.

Secret de café n°3 : Du grain de café vert à la tasse
© Nespresso

Très fragile, le café vert voyage emballé dans des sacs de toile de jute qui le laissent respirer. Pour le transport depuis les pays producteurs de café vers l'Europe, comme exigé par Nespresso, les sacs sont placés au centre du navire, là où ils seront moins sujets à l'influence des embruns. Sur les quais de déchargement, chaque sac se voit prélever 100 gr de café pour des tests physiques et organoleptiques. Une fois la qualité approuvée, le café est acheminé vers l'un des 3 sites de production de Nespresso en Suisse.

Arôme, saveur, corps… Chaque café  ayant des caractéristiques uniques liées à son origine, les experts de Nespresso les associent dans des proportions étudiées afin de renforcer leur personnalité. C'est tout l'art de l'assemblage, pratiqué à leur manière par les plus grands parfumeurs et œnologues.

Puis vient la délicate torréfaction. Avant ou après l'assemblage, le Maître torréfacteur, tel un Chef étoilé, compose ses harmonies entre temps de cuisson et température pour adapter la cuisson des grains à chaque grand cru. Un art particulièrement subtil puisque chaque assemblage de cafés  bénéficie d'un profil de torréfaction unique. Un profil affiné selon l'origine, la saison, l'expédition, le lot, de façon à conserver une qualité constante et un plaisir de dégustation égal.

Aviez-vous remarqué qu'à travers chaque capsule Nespresso, l'eau s'écoule différemment ? Cela est dû à la finesse de la mouture, une autre subtilité pour libérer le meilleur des arômes. Chez Nespresso, à chaque profil aromatique est associée une finesse de mouture individualisée.

Ces grands crus méritent un écrin qui préserve leur qualité. Parce que la mouture commence à perdre ses qualités organoleptiques après 20 minutes à l'air libre, la mise en capsules s'effectue aussitôt en atmosphère contrôlée. Si Nespresso a choisi l'aluminium, c'est parce que ce matériau protège les arômes des cafés en ne laissant passer ni l'air ni la lumière, ni l'humidité, qu'il n'occasionne pas de transfert de goût et parce qu'il est recyclable à 100%. Nespresso recycle d'ailleurs toutes les capsules qui lui sont ramenées.