Au Meurice, l'automne a du bon !

Aux fourneaux du restaurant Le Meurice, les chefs Jocelyn Herland et Cédric Grolet en pâtisserie ont créé une carte gourmande et de saison. C'est une délicieuse partition de 5 plats que nous avons eu la chance de tester en avant-première...

Au Meurice, l'automne a du bon !
© P. Monetta

C'est dans une salle imaginée par Philippe Starck, alliant les sculptures originales en verre de Murano d'Aristide Najean au style baroque de l'hôtel Le Meurice, que nous avons découvert en avant-première, la carte automnale. Imaginée par le chef exécutif Jocelyn Herland et le chef pâtissier Cédric Grolet, elle allie produits de saison, gourmandise et excellence. 

Mise en bouche crousti-fondante. Histoire de commencer le repas en beauté, un oeuf de caille poché déposé sur une tuile croustillante et surmonté de caviar nous est servi. En bouche, le fondant de l'oeuf offre un délicieux contraste avec le croustillant de la tuile. Le caviar vient quant à lui, titiller les papilles.

 

Les sublimes légumes fumés vapeur au gros sel de l'Himalaya par Jocelyn Herland @lemeuriceparis #instafood #JocelynHerland

Une photo publiée par JournalDesFemmes (@journaldesfemmes) le

Des légumes à partager. Véritable institution de l'établissement, les légumes fumés cuits à la vapeur nous sont servis dans un cuiseur vapeur en bambou, Accompagnés de gros sel de l'Himalaya qui leur confère un goût inimitable, ils sont fondants et délicieusement fumés. Un régal !

Bonne courge ! Qui dit automne dit bien sûr, courge. Le chef Jocelyn Herland opte pour une courge butternut qu'il pique d'anchois. Dans l'assiette, des cèpes et châtaignes accompagnent une quenelle de courge, le tout nappé de sucs de potiron acidulés. Petit bémol : la puissance du goût iodé de la courge empiète sur les légumes qui paraissent fades au palais... 

On met le turbo. Le chef Jocelyn Herland a opté pour un turbot en chapelure d'herbes pour le poisson. Accompagné de pâtes à l'encre de seiche et d'un beurre blanc aux coquillages, il est divin. On regrette cependant la taille du pavé de turbot, trop imposante par rapport à la garniture... 

Chouette, de la poulette ! Nous continuons cette jolie partition avec une poulette de la ferme de Culoiseau, servie comme un gâteau, garnie d'herbes. Accompagnée de girolles et d'un gratin de pommes de terre, la viande est fondante à souhait... 

De l'exotisme en dessert. Pour terminer le repas en beauté, rien de tel qu'un dessert signé Cédric Grolet. Ici, le chef a imaginé un dessert exotique composé de dés d'ananas et d'avocat, d'un sorbet citron, de noix de coco râpée grillée et en tuile, et de chips d'ananas. Le tout est servi nappé d'un coulis tiède de miel béton et huile d'olive... Une recette peu sucrée parfaite pour terminer le repas en beauté.

  • Menu Collection : trois mets, fromages et desserts à 380 €
  • Plus d'informations : Restaurant Le Meurice, 228 rue de Rivoli, 75001 Paris