German Gymnasium : on y court

Situé à quelques pas de la gare internationale de Saint-Pancras, le German Gymnasium propose une cuisine d'Europe de l'Est dans un décor chic mais pas guindé. Parfait pour s'offrir une savoureuse escale dès la sortie de l'Eurostar.

© German Gymnasium

Va y'avoir du sport... en cuisine. Quartier en pleine mutation considéré comme l'un des plus dynamiques de Londres, King's Cross accueille de nouvelles tables notables. Parmi les restaurants à inscrire dans ses petits papiers, le German Gymnasium. Situé dans ce qui fut le premier gymnase en Angleterre conçu en prévision des Jeux Olympiques de 1866, l'établissement a ouvert ses portes en 2015. De la structure sportive, il a conservé son immensité. Haut de plafond, le lieu, à la déco chic mais pas clinquante, se divise en plusieurs espaces : un rez-de-chaussée qui accueille petites et grandes tablées, deux immenses bars et une terrasse extérieure, et un étage qui le cercle, qui se partage entre le chic Meister Bar et des tables à l'ambiance plus feutrée et intime. Aux commandes des fourneaux, Bjoern Wassmuth, un chef d'origine allemande fort d'une expérience internationale en tant que directeur des cuisines de l'hôtel Fairmont à Hambourg. Soucieux de faire découvrir ses racines, le chef a imaginé un menu d'inspiration allemande et d'Europe de l'Est. De quoi faire valser les papilles. 
Dans les starting blocks. A la lecture de la carte des entrées, la salade de pommes de terre typique de Bavière nous fait immédiatement de l’œil. Servie avec de la saucisse de porc et du fromage de montagne, la spécialité titille nos papilles : on serait bien chaud patate pour la tester. C'est sans compter notre mauvaise bonne conscience qui nous rappelle à l'ordre. Dîner oblige, on décide de se rabattre sur une entrée (un brin) plus légère et on opte pour la salade de betteraves et de fromage de chèvre. Délicatement dressée, la recette est aussi fraîche que savoureuse. On aime la différence de travail sur le légume selon sa variété : en pétales pour la Chiogga, cuite pour la rouge et légèrement confite pour la jaune. Goûteux et crémeux, le fromage nous rend chèvre à chaque bouchée. On ne regrette pas d'avoir écouté la voix de la raison.  

Salade de betteraves et fromage de chèvre © Alice Thierry

Pour maintenir la cadence, le choix des plats est loin d'être raplapla. Poisson, viande, assiettes végétariennes : chaque intitulé de recette nous met l'eau à la bouche. Ce sont finalement les "schupfnudel" qui retiennent notre attention. "Hand rolled potato noodle" est-il précisé sur la carte. Des pommes de terre en forme de quenelles roulées sous les aisselles à la main traduit-on. Voilà qui sonne bien. C'est dans notre plus bel accent anglais (que l'on croit) que l'on commande ces fameux "schupfnudel". L'assiette fleure bon la truffe dont elle est généreusement parsemée. C'est sur une onctueuse purée de céleri, accompagnées de chou-fleur, chanterelles et de betterave (encore elle, la brave), et arrosées d'une onctueuse sauce au beurre que les patates roulées et légèrement dorées sont dressées. L'ensemble, aussi bon que rassasiant, mérite une médaille d'argent. On aurait attribué l'or sans hésiter si l'assette était moins salée.  

Schupfnudel, truffes et petits légumes rôtis © Alice Thierry

En bout de course. Petit joueur, on fait l'impasse sur le dessert. Repu, on parvient malgré tout à se lever pour une ola. Désormais grand supporter du German Gymnasium, on se promet d'y revenir au pas de course. Ouvert 7/7 jours, le restaurant propose petit déjeuner (du lundi au vendredi de 8h à 11h30), brunch (du lundi au vendredi de 10h à 16h) et Londres oblige, un afternoon tea (du lundi au vendredi de 16h à 18h). Autant d'occasions pour venir savourer un Apple strudel, une Sachertorte ou une Linzertorte pour les becs sucrés, un véritable hot dog ou une escalope viennoise panée pour les plus endurants.  

Y aller : King's Boulevard, London N1C 4BU, Métro : Kingscross
Prix : Environ 30 £ pour un plat et un dessert 

Y aller depuis Paris : la plateforme Eurostar Snap permet de bénéficier de billets à partir de 33 € l'aller simple. Cette plateforme permet aux voyageurs dont les dates de voyage sont flexibles de bénéficier de billets aux prix les plus bas. La disponibilité et l'accessibilité sont valables toute l'année, à chacune de leurs visites sur le site Eurostar. Le principe : le voyageur se connecte au service en ligne via son compte Facebook, choisit sa destination et sa date de voyage en indiquant sa préférence pour un départ le matin ou l'après-midi. Deux jours avant le départ, Eurostar lui envoie ses horaires. Les réservations ouvrent 7 jours avant la date de départ.

Photo réalisées avec l'iPhone 7