Cyril Lignac garde la gnaque

Lorsqu'il n'est pas en tournage, le chef "préféré des français" gère trois restaurants, quatre pâtisseries et une chocolaterie. Même s'il s'octroie quelques séances de jogging à la fraîche le matin, le cuisinier passe la plupart de son temps "libre" à gérer sa grosse entreprise. C'est pendant sa pause déjeuner, entre non pas la poire - un tournage attend le chef l'après midi -, mais des carottes râpées, un plat mijoté et du fromage, que nous l'interrogeons. A l'instar de son acolyte Mercotte, Cyril Lignac aime le programme pour son ambiance bon enfant : "Le Meilleur Pâtissier rassemble des passionnés qui ne sont pas là pour l'appât du gain". Gourmandise, décor naturel, absence de compétition entre les candidats : pour lui, l'émission permet aux téléspectateurs de s'évader. "Que demander de plus franchement ?" ajoute-t-il, avant de conclure "Le Meilleur Pâtissier est aussi une histoire d'amitié. Avec Mercotte, Faustine et les équipes de tournage. Autant d'humanités qui me donnent envie de continuer à produire l'émission". 
©  M6/Marie Etchegoyen