Mercotte, "Châtelaine"

 Entre deux prises, la blogueuse culinaire de 74 ans (et toutes ses dents !) nous accorde quelques minutes pour échanger ses impressions sur cette nouvelle saison. Lorsque nous l'interrogeons sur une éventuelle lassitude, cette dernière s'offusque : "me lasser de quoi ?". "Je suis nourrie, logée et blanchie pour goûter des gâteaux" poursuit-elle. "Il y a pire qu'une vie de châtelaine pendant un mois et demi, non ?". Une vie dans un château et son domaine qu'elle parcourt lors de ses 10 kilomètres quotidiens : "Cela m'aide à maintenir mon poids" plaisante-t-elle. Lorsqu'elle n'est pas en balade, l'acolyte de Cyril Lignac potasse ses "vieux grimoires". Une tâche qui lui donne presque autant de fil à retordre qu'aux candidats à qui elle les soumet : "comme ce sont de très vieilles recettes, il n'est pas toujours facile de les adapter aux ingrédients et équipements de notre époque" avoue-t-elle. A propos des candidats justement, Mercotte se ravit de leurs profils variés et de leur "niake" cette année. L'émission n'en reste pas moins bienveillante, c'est d'ailleurs l'une des principales raisons de son succès selon la jurée. 
©  M6/Marie Etchegoyen