Faustine Bollaert nous offre une parenthèse enchantée

La météo a beau être capricieuse ce jour-là, l'animatrice est un rayon de soleil. Souriante, affable et disponible, elle n'hésite pas à prendre sur son (précieux) temps de pause pour parler de l'émission avec un enthousiasme sincère et enthousiasmant. Les saisons passent mais jamais elle ne s'en lasse : "chaque année, les candidats arrivent avec leur univers et leur personnalité ce qui donne non seulement des pâtisseries différentes mais surtout de très belles histoires". Qui lui font tirer des larmes la taquine-t-on gentiment. "Je suis là pour amuser et réconforter les candidats, chaque départ est toujours douloureux. On passe presque un mois non stop ensemble, on partage des moments de joie, des coups durs aussi. Les voir partir les uns après les autres est toujours difficile. En fin de saison, j'ai souvent un coup de cafard, surtout que la vie de château, c'est le paradis. Mais je suis aussi contente de retrouver ma famille". La jeune maman - sans brioche dans le four cette année (l'expression est de l'intéressée, ndlr) - nous confie être une femme amoureuse et comblée. Ce bonheur personnel est la clé de son équilibre : "Je vis à la campagne où j'ai mon potager, mes chiens, mes poules. Dés que je passe le périphérique, je redescends. Je vis dans un univers très serein ce qui me permet de tenir un rythme de marathonienne". Est-ce ce même rythme qui lui permet de garder la ligne pendant le tournage ? "Je marche à l'heure du déjeuner et surtout, je mâche des chewing-gums très très sucrés pendant les dégustations" confie-t-elle en rigolant. Divine, Faustine. 
©  M6/Marie Etchegoyen