One pretty life : un blog plein de vie

One pretty life : découvrez qui se cache derrière ce joli blog, véritable source d'inspiration de recettes, idées déco et DIY pour les mamans... mais pas que !

© one pretty life

Carnet de recettes pour petits et grands gourmands, idées de déco pour anniversaire et fêtes entre amis, tutoriels, bons plans de sorties et activités : le blog One pretty life se dévore en ligne et désormais en "mains" à travers l'ouvrage "One pretty dinner, On mange quoiii ? Ouvrez-moi !" disponible en versions numérique et papier. Sa pétillante auteure, Sarah, a répondu à nos questions. 

© One pretty dinner / One pretty life

Le Journal des Femmes : Comment devient-on "créatrice de projets qui font pétiller le quotidien" ?  
Sarah : J'ai toujours adoré créer, organiser et concevoir de nouveaux projets. Mon premier concept avait pour vocation de faire pétiller le quotidien des mamans en leur simplifiant la planification des repas. Cela nous a beaucoup plu. A côté de cela, j'aime tout particulièrement les petits bonheurs du quotidien et je crois que nous pouvons rendre nos vies plus jolies avec trois fois rien. Parmi ma montagne d'idées, j'ai choisi de continuer à développer toutes sortes de produits et services dans cette veine-là.

Que vous apporte votre blog au quotidien ? 
Plein de belles choses ! De jolies rencontres, du partage, de chouettes découvertes…

"One pretty life" : pourquoi cet intitulé ? 
J'avais envie d'un nom qui soit frais et pétillant et qui transmette le fait que la vie est belle, à l'image de mon projet. Et comme je suis amoureuse de l'Amérique du Nord où j'ai vécu quelques années, j'aimais l'idée de ce petit clin d'œil.

Où trouvez-vous l'inspiration ? 
Partout. Dans mon quotidien, en savourant un bon produit, en voyant une association de couleurs, à travers une lecture...

A quoi ressemble une journée type ?
C'est ce que j'aime le plus dans le fait d'être à mon compte, il n'y en a pas vraiment ! Il y a des tâches récurrentes et j'aime avoir une organisation de base mais il y a toujours de chouettes nouvelles choses qui viennent s'y glisser comme la rencontre d'un partenaire ou une séance shopping pour trouver un nouveau fond pour mes photos.

Quels blogs de cuisine consultez-vous ?
Il y en a beaucoup ! Parmi mes chouchoux, il y a : La tartine gourmandeFraise & BasilicLa raffinerie culinaireCuisine moi un moutonChef Nini

Facebook, Instagram, Pinterest : êtes-vous accro ? 
Complètement. Mais j'apprécie tout autant de déconnecter… pour mieux les retrouver. 

Vous avez un univers très créatif et complet : aimeriez-vous un jour passer du virtuel au réel et ouvrir une boutique/salon de thé par exemple ? 
Je vais prochainement continuer à développer le côté concret de mon concept avec une petite boutique en ligne qui proposera chaque mois de nouveaux kits pour faire pétiller le quotidien (avec notamment du DIY mais pas que), et l'organisation d'événements girly. J'aime beaucoup l'idée d'une boutique, d'un salon de thé ou même d'un foodtruck mais j'aime trop la liberté que m'offre un concept comme le mien, sans horaires fixes, pour franchir le pas.

Votre livre est plein d'astuces pour pour faire manger facilement les enfants. Vous, quelle mangeuse étiez-vous ? 
Une grande gourmande croisée gourmet ! J'avais déjà plaisir à manger des plats raffinés.

D'où vous vient la fibre culinaire ?
C'est une bonne question. Ma maman et ma grand-mère cuisinent beaucoup mais ne sont pas particulièrement passionnées. Pour ma part, j'ai toujours adoré ça. Petite j'avais même inventé une recette : le Choucou. Un savoureux mélange de fromage blanc et de nutella, mmm… Heureusement, ma créativité a bien progressé depuis. 

Avez-vous une recette miracle à base de légumes pour les enfants ? 
Le gâteau au chocolat… à base de courgettes. On le voit un peu partout depuis quelques mois et les enfants sont toujours surpris (et parfois dégoûtés) de découvrir LE fameux ingrédient secret.

Que trouve-t-on dans vos placards ? Et votre frigo ? 
Comme ma maman, je suis un écureuil ! J'ai toujours un tas de produits de base dans mes placards (sucre, oeufs, levure, miel, épices, féculents, thon, etc...), mon congélateur (glaces, baguettes, viande et poisson, etc...) et mon frigo (beurre, crème fraîche, yaourts, fromage, etc...). 

Quelle(s) gastronomie(s) vous inspire(nt) ? 
Toutes, même si j'ai une cuisine très française. J'aime l'idée que tout est possible et qu'une poignée d'ingrédients donnent des plats différents selon l'association que l'on choisit. C'est tout simplement magique !

Quelle est votre recette "signature" ? 
De délicieuses tartelettes banane-gorgonzola que je fais très souvent à l'apéro depuis une dizaine d'années et qui rencontre toujours un franc succès. 

Quand on vous sert un plat avec des produits hors saison, vous...
Je trouve cela dommage mais à moins que cela ne soit dans un restaurant, cela ne me choque pas. Je ne trouve que des avantages à consommer des produits de saison, et je fais tout mon possible pour les faire connaître et aider chacune à les apprivoiser, mais chacun est libre de cuisiner ce dont il a envie et ce qui compte avant tout, c'est l'amour que la personne aura mis dans son plat.

C'est votre second ouvrage. Comment est née l'envie d'en éditer un ?
A l'origine, j'ai crée une première entreprise en 2012, Casse-Graine, qui soufflait aux mamans, chaque mois, des plannings repas savoureux et équilibrés accompagnés de leurs fiches recettes et listes de courses. Malheureusement, la naissance d'un concurrent gratuit m'a contrainte à arrêter cette belle aventure. J'ai cherché un autre moyen de simplifier la vie des mamans tout en proposant quelque chose de différent de ce que l'on trouve sur le marché. En parallèle, j'avais envie de sortir du concept tout numérique, je souhaitais aller vers davantage de concret. L'idée de concevoir un livre pratique et pétillant est née comme cela. 

Quelles ont été les difficultés ? 
La toute première : moi. Il faut d'abord oser croire que l'on est capable de le faire. Ensuite, parmi les choses qui m'ont paru vraiment difficiles, il a fallu trouver un imprimeur à la fois abordable et de qualité, et réaliser une mise en page professionnelle qui soit validée par celui-ci. Sur ce point, j'avoue m'être arraché les cheveux ! Mais quelle satisfaction lorsqu'on découvre le carton rempli de nos premiers exemplaires. 

Votre ouvrage est un travail d'équipe. Comment se sont créées les affinités ?
En réalité, j'ai conçu l'intégralité du livre, hormis l'illustration des quatre recettes pour enfants qui ont été dessinées par la talentueuse Leticia. Nous avions déjà collaboré sur de précédents projets, nous partageons des valeurs qui nous sont chères et nous aimons les projets de chacune. Au fil du temps, nous sommes devenues amies avant d'être de simples collaboratrices et c'est toujours un plaisir de la retrouver pour de nouvelles aventures professionnelles. 

Que diriez-vous à nos lecteurs pour leur donner envie de découvrir votre ouvrage ?
Vous en avez assez de vous creuser la tête pour trouver de nouvelles idées repas ? Vous allez adorer One pretty dinner, le livre qui vous souffle la réponse à la question "On mange quoiii ?".

Quels sont vos conseils pour réussir une photo culinaire ? 
Je n'ai pris qu'une poignée de clichés pour One pretty dinner car je trouve que j'ai encore beaucoup à apprendre mais si je devais donner trois conseils, ce serait :
1/S'installer près d'une source de lumière naturelle (donc prendre ses photos en journée);
2/Soigner la présentation de ses plats et choisir de jolis accessoires. Nul besoin de se ruiner : des chutes de lambris pour le fond, une serviette en papier coloré, les produits frais utilisés pour la recette et de la vaisselle chinée feront parfaitement l'affaire;
3/Ne pas hésiter à apporter quelques retouches à l'aide d'un logiciel comme Lightroom ou Picmonkey pour améliorer la luminosité.

Interview en expression culinaire  
Qu'est-ce qui vous donne la pêche ?
Les petits bonheurs du quotidien.

Quel plat ne vaut pas un radis ? 
Tous les plats à base d'œufs type omelette ou soufflés, je déteste les œufs (sauf dans les gâteaux bien sûr !) depuis toute petite.

Une de vos recettes qui fait chou blanc auprès des enfants ? 
La crème d'endives.

Dans un dessert, la cerise sur le gâteau ?
La chantilly. 

Le gratin, ça vous inspire quoi ?
Du fromage : je pourrais être "fromagivore" !  

Vous arrive-t-il de raconter des salades ?
Jamais, ce n'est pas ma tasse de thé. 

Pour vous, quel est le piment de la vie ?
C'est d'aller au bout de ses rêves, d'oser aller toujours plus loin, partir à la découverte de nouveaux horizons.

Où vous voyez-vous lorsque vous serez fripée comme une pomme reinette ?
Dans une jolie maison toute simple, à la campagne, avec un grand jardin, des animaux et mes petits-enfants qui m'aident à faire des gâteaux.

Qu'est-ce qui ne vous met pas dans votre assiette ?
L'avalanche de mauvaises nouvelles relayées par les médias.

Une recette qui n'est pas du gâteau ?
La pâte feuilletée. 

Les recettes de Sarah sur le Journal des Femmes : Découvrir
Sur Instagram : sarahoneprettylife