Dominique Loiseau : "La Journée de la Femme est une reconnaissance"

Que vous évoque la Journée de la Femme ?
La Journée de la Femme représente une reconnaissance pour la femme en général, mais surtout pour les femmes dont le rôle est souvent mésestimé (épouses de restaurateurs, d'artisans, d'agriculteurs, etc...). C'est aussi une journée d'entraide et de solidarité entre les femmes. Elles se retrouvent, échangent entre elles, s'encouragent.

Comment expliquez-vous le manque de parité en cuisine ? 
Il y a certes moins de femmes en cuisine, mais un restaurant ce n'est pas que la cuisine. C'est aussi une salle à manger avec une équipe, la réception, l'administration ou la gestion, des services qui sont généralement assumées par des femmes ! L'assiette ne suffit pas.

Avez-vous été confrontée aux sexisme en cuisine ?
Je n'ai pas personnellement été confrontée au sexisme, du moins ouvertement. Le fait que je sois diplômée d'un CAP de cuisine en calme certains. En tant que chef d'entreprise, les femmes ont maintenant toute leur légitimité. Dans le groupe Loiseau, la présidente et la directrice générale sont des femmes.

Quand on dit qu'une assiette est féminine, ça vous fait plaisir / vous énerve / vous fait ni chaud ni froid ? 
Certains veulent dire par là que l'assiette est tout en subtilité. Personnellement, j'aime les assiettes qui ont du pep's.

Quelle(s) femme(s) admirez-vous ?
Dans le passé : Cléopâtre, Marie Curie, Indira Gandhi. Il y en a eu beaucoup. Et actuellement, Christine Lagarde.

Dominique Loiseau est Présidente du groupe Bernard Loiseau, établissement Maîtres Restaurateurs et vice-présidente du réseau d'hôtels de charme et de restaurants gastronomiques Relais & Châteaux.
©  Groupe Bernard Loiseau