Fanny Rey :"Être une femme en cuisine suppose de la persévérance"

Que vous évoque la Journée de la Femme ? 
C'est avant tout un symbole. Une reconnaissance envers nous aussi. 

Comment expliquez-vous le manque de parité en cuisine ?
C'est un métier très physique et qui suppose de faire des compromis difficiles lorsque l'on est aussi maman ! Néanmoins les hommes et les femmes sont comme dans la vie, complémentaires. 

Avez-vous été confrontée au sexisme en cuisine ?
Au début, ce n'était pas facile mais à force de persévérance je m'y suis faite ma place. Au restaurant, on travaille en famille. Jonathan, mon compagnon, est champion de France des desserts, un homme avant-gardiste, soucieux du beau et du bon. Sylvestre, son frère est chef à Thoumieux (2 étoiles au guide Michelin), un amoureux des valeurs de la gastronomie Française. Et Michel, mon beau frère, est un grand pâtissier propriétaire d'une pâtisserie fine à St Rémy de Provence "MM", Michel Marschall.

Quand on dit qu'une assiette est féminine, ça vous fait plaisir / vous énerve / vous fait ni chaud ni froid ?
Je pense que ça me fait plaisir. Et je suis fière de dire qu'on retrouve une touche de féminité dans mes assiettes. Aujourd'hui, les femmes ont pleinement leur place en cuisine.

Quelle(s) femme(s) admirez-vous ?
Anne-Sophie Pic est vraiment celle qui m'inspire. C'est une grande référence de réussite et d'humilité, une grande dame. 

Fanny Rey est chef à l'auberge-restaurant de la Reine Jeanne, établissement Maîtres Restaurateurs, à Saint-Rémy de Provence. 
©  Stéphane De Bourgies