Journée de la Femme : femmes chef...fes

Majoritairement féminine à la maison, la cuisine l'est beaucoup moins lorsqu'il s'agit de la profession. Si les femmes chef s'y imposent progressivement, les stéréotypes à leur égard ont encore la vie dure. A l'occasion de la Journée de la Femme, nous leur avons donné la parole.

Le 1er février 2016, le Guide Michelin distribuait ses étoiles sur la galaxie de la gastronomie. Parmi les 54 chefs distingués, aucune femme. Simple hasard ? Discrimination ? Le livre rouge s'en défend : "On peut le regretter, mais c'est comme ça : on ne va pas inventer des talents, ni imposer des quotas dans la cuisine" a justifié Claire Dorland Clauzel, porte-parole et membre du Comité exécutif du groupe Michelin, à nos confrères de 20Minutes. Avant d'ajouter "En même temps, je suis persuadée que dans une prochaine édition du guide, il y en aura plein."  On ne peut que le souhaiter, car des femmes dans les cuisines des restaurants, il y en a. Le plus jeune chef étoilé de France en 2016 est d'ailleurs une femme : du haut de ses 21 ans, Julia Sedefjian peut se targuer d'avoir conservé le macaron un an à peine après avoir repris les commandes du restaurant Les Fables de la Fontaine. Avec 3 étoiles au compteur depuis bientôt 10 ans, Anne-Sophie Pic est une digne représentante de la "gent féminine" dans le monde de la gastronomie. Si elle reconnaît que la cuisine est un métier difficile, elle aimerait dépasser le débat féminin/masculin de la discipline. Sexisme, parité, stéréotypes en cuisine : 13 femmes chef témoignent à l'occasion de la Journée de la Femme.