Nobert Tarayre passe à la casserole

"L'échec fait partie de la réussite" philosophe Norbert Tarayre lorsqu'il évoque "Biotiful" son premier restaurant. "J'étais trop jeune, trop rêveur" admet-il avec un brin de nostalgie. Plutôt que de remiser son tablier au placard, le cuisinier prend la direction des fourneaux de Top Chef. "Je pensais qu'on allait me foutre dehors avec mon franc parler" s'amuse-t-il. Et pourtant, Norbert Tarayre va vite s'imposer comme LA figure emblématique de l'émission. "Sans l'émission, je ne serais pas là à vous parler aujourd'hui" reconnaît-il. Le show culinaire, c'est aussi la naissance de belles histoires d'amitiés : avec Jean Imbert "[son] frangin" avec lequel c'est "je t'aime moi non plus, je te déteste d'amour". Ensemble, ils animeront Norbert et Jean Le défi. Si aujourd'hui il admet être en "déficit d'amour", le chef sait qu'il peut compter sur son ami. Même s'il reconnaît ne pas l'avoir vue depuis longtemps, Noémie Honiat "ma petite Mimie, ma petite pâtissière" fut l'une de ses jolies rencontres de l'émission. Quant à Cyril Lignac, Nono le qualifie de "Bernard Loiseau 2.0". Pas avare de compliments, il avoue un grand respect pour Philippe Etchebest, "le remplaçant de Paul Bocuse". S'il est fier de ses pairs, ces derniers le sont aussi puisque le chef a reçu le titre des Maîtres Restaurateurs pour ses restaurants Saperlipopette et Macaille. Preuve qu'il compte, il sera juré du concours des Jeunes Talents le 26 février 2016. "Un immense honneur, une grande joie" nous confie-t-il fièrement.