Uri Buri, un chef tourné vers la mer

A la fois chef, artisan glacier et directeur d'hôtel, Uri Buri brille à Saint-Jean d'Acre en Israël par sa sagesse et son goût des produits de la mer. Nous l'avons rencontré et testé sa cuisine. Récit en images.

C'est à Saint-Jean d'Acre dit Akko, dans le nord d'Israël, que se trouve l'un des meilleurs restaurants de fruits de mer du pays. Situé face à l'ancien port de la ville, cet établissement Ottoman en pierres et aux grandes baies vitrées brille par sa sobriété. Seule une plaque apparaît sur la devanture, "Uri Buri" qui est aussi le nom du chef de l'établissement. De son vrai nom Uri Jeremias, l'homme à la longue barbe blanche - il la fait pousser depuis plus de 40 ans -, nous accueille et s'installe à table à nos côtés. Son credo : surprendre les palais avec des produits simples tout en jouant sur les saveurs. "On n'a pas besoin de caviar pour séduire les gens" nous explique-t-il. "On peut manger des pommes de terre cuites d'une certaine façon qui nous toucheront bien plus que du caviar".
Cet amoureux des produits de la mer propose une cuisine généreuse, simple et raffinée. "Décorer une assiette avec des fleurs ou des traits de sauce est inutile... Ce qui importe, c'est le goût" nous dit-il. Tandis que les plats défilent - sashimi de saumon et son sorbet wasabi, crevettes et artichauts au citron, bar poêlé... -, leur sobriété et leur justesse nous surprennent. 
A Saint-Jean d'Acre, Uri Buri est une institution. En plus de son restaurant, il détient un glacier et un hôtel, The Efendi Hotel. Âgé de 71 ans, le chef conçoit la cuisine comme un moment de partage. "Mes serveurs sont formés à ne pas simplement servir les clients, mais comprendre leurs envies et leurs attentes, ils doivent les servir avant tout avec le coeur". Et ça se ressent. L'endroit est reposant, le chef passionné, les plats brillent par leur délicatesse. S'attabler chez Uri Buri est la promesse d'une délicieuse parenthèse face à la mer Méditerranée.
Plus d'informations : Uri Buri