Pierre Sang Boyer : "Heureusement qu'il est là, Monsieur Paul"

Pourriez-vous nous dire ce que vous évoque ce "cuisinier du siècle" ? 
C'est le pape de la gastronomie, celui qui symbolise la gastronomie française dans le monde entier. C'est grâce à lui qu'on en est là et qu'il y a un rayonnement de la gastronomie française à l'international. Mais malgré tout, il est resté simple par rapport à sa réussite.

Quel plat, une technique, une sauce signé(e) Paul Bocuse qui vous a marqué ? 
Je suis allé manger chez lui récemment et j'ai beaucoup aimé sa sole. Ce qui m'a marqué aussi, c'est son chariot de fromages et sa générosité.

Qu'aimeriez-vous lui dire ? 
J'ai eu la chance de pouvoir le rencontrer il y a 5 ans, pendant une émission de cuisine. Il a une joie de vivre et une volonté de toujours faire plaisir et d'honorer l'image de la cuisine française avec toutes ses valeurs, la générosité, la technique, la tradition. J'aimerais lui dire un grand merci car c'est grâce à lui que je fais ce métier. Ce qu'il apporte à la cuisine par son savoir-faire mais aussi par sa mentalité et sa vision, c'est énorme. Heureusement qu'il est là, Monsieur Paul.

Qu'aimeriez-vous lui souhaiter ? 
Qu'il soit toujours heureux et qu'il reste comme il est.

Quel cadeau aimeriez-vous lui faire pour ses 90 ans ? 
Je lui offrirai un épervier pour la pêche. Je sais qu'il aime pêcher… Il faut quelque chose lié à la nature. 

Pierre Sang, chef de Pierre Sang in Oberkampf et L'Atelier Gambey à Paris
©  Stéphane de Bourgies