Sucre d’orge et Pain d’épices : « Recevoir le prix du Meilleur Blog de Pâtisserie est une reconnaissance de mon travail »

Elle a reçu le prix d’Excellence du Meilleur Blog de Pâtisserie décerné par l’association Relais Desserts. Elle, c’est "Sucre d’orge et Pain d’épices" alias, Auriane Leblanc. Quelques jours après sa remise de prix, cette pâtissière de choc nous a livré ses impressions. Rencontre.

Qui se cache derrière "Sucre d’orge et Pain d’épices" ?

Je m'appelle Auriane LEBLANC, j'ai 29 ans, je suis professeur des écoles et maman d'un petit garçon de 1 mois. A mes heures perdues, je me transforme en pâtissière. C'est devenu une véritable passion, j'y consacre beaucoup de temps entre ma famille, mon travail, le sport et la musique. Je suis d'ailleurs toujours à la recherche d'un traitement pour ne plus avoir à dormir la nuit !

Comment en êtes-vous arrivée à faire de la cuisine, et plus particulièrement de la pâtisserie ?

J’adore cuisiner que ce soit le sucré ou le salé (ça a d’ailleurs été très difficile de faire un choix quand j'ai décidé de faire un blog). Je m'y suis mise très tôt parce que je suis très difficile et végétarienne donc si je voulais manger des choses que j’étais sûre d’aimer, il fallait bien que je mette la main à la pâte. Au fur et à mesure, je me suis rendu compte que ce que je faisais plaisait aux autres donc ça m'a encouragée à continuer. La pâtisserie me plaît parce que je suis minutieuse, précise et appliquée, et j’attache beaucoup d'importance à l'aspect visuel de mes créations. Si je devais passer autant de temps à peaufiner l'aspect de mes plats, je mangerais toujours froid !

Quels sont vos pâtissiers préférés ?

J’adore Philippe Conticini d’abord pour ses réalisations culinaires, ses associations de produits toujours plus originales et alléchantes les unes que les autres mais aussi pour le personnage. Je n’ai pas encore eu la chance de le rencontrer mais il a l’air d’être une belle personne.

Quel est votre rêve le plus fou ?
Comme je le disais : pouvoir me passer de dormir la nuit pour pouvoir faire tout ce que j'ai envie de faire. 

De gauche à droite : Pierre Hermé, Auriane Leblanc, Mercotte, Frédéric Cassel © Relais Dessert

Vous avez reçu le prix du meilleur blog de pâtisserie 2015, décerné par le jury de Relais Desserts. Que ressentez-vous ?

Je suis toujours sur un petit nuage. Si on m’avait dit l’année dernière, que Pierre Hermé et Frédéric Cassel allaient me remettre le prix du meilleur blog de pâtisserie et que j’allais poser aux côtés de Christophe Adam et de Benoît Couvrand, je n’y aurais jamais cru ! Cette cérémonie m’a donné l’impression de mettre un pied dans le monde de la haute pâtisserie comme si je faisais partie, moi aussi, le temps d’une soirée, de cette famille. C’est incroyable et formidable que Relais Desserts récompense des anonymes comme moi et leur donne la chance de vivre des événements comme celui-là.

Pourquoi avoir décidé de postuler ?

J'avais appris l'existence de ce prix dans le magazine Le Journal du Pâtissier l'année dernière et je m'étais imaginée aux côtés de tous ces grands noms de la pâtisserie. Quand j'ai vu qu’on pouvait postuler cet été, j'ai sauté sur l'occasion. Pour l'occasion il fallait réaliser une recette à base de poire, j'ai donc imaginé un tube en sucre garni d'une brunoise de poires au gingembre, d'un crumble noisette/châtaignes et d'une chantilly à la vanille. Je me revois encore, enceinte de 8 mois, devant mon four à 200 degrés alors qu'il faisait 35 degrés dehors, à chauffer mon sucre à la juste température pour essayer d'en faire un tube…

Pouvez-vous nous raconter votre journée de remise de prix ?

La cérémonie se déroulait dans une des magnifiques salles de réception du pavillon Cambon. Je suis arrivée en fin d'après-midi pour avoir le temps d'admirer et surtout de déguster les bûches de Noël exposées par les chefs du Relais Desserts, toutes plus belles et alléchantes les unes que les autres. A 18 heures, le chef Frédéric Cassel et la présentatrice Carinne Teyssandier sont montés sur scène pour la remise des prix et là, la pression a commencé à monter. Quand Mercotte a annoncé que le Relais Dessert avait choisi de m'attribuer, à moi – petite anonyme perdue au milieu d'un public de journalistes et de professionnels de la pâtisserie, le prix du meilleur blog, j'ai senti un frisson me parcourir des pieds à la tête. Je me suis frayé un chemin pour monter sur scène et rejoindre Pierre Hermé, Frédéric Cassel et Arnaud Lahrer, trois géants de la pâtisserie. S'en suivent de grands moments d'émotion aux côtés des plus grands, pour finir par la pose photo entourée des autres lauréats dont Benoît Couvrand et Christophe Adam. J'étais entrée incognito et je suis repartie vêtue de la même veste que toutes ces stars de la pâtisserie, les bras chargés de dizaines de boîtes de chocolats et autres gourmandises préparées par les plus grands pâtissiers de France. Mais surtout, je vais avoir le privilège de perfectionner ma technique grâce aux trois cours qui m'ont été offerts! L'un chez Maëlig Georgelin, un autre chez un des membres du Relais Desserts au choix et un dernier cours de photographie avec Laurent Fau en personne. C’était vraiment une soirée inoubliable! 

Recevoir un prix tel que celui-ci. Une consécration ?

C'est une consécration oui, une reconnaissance de tout un travail, de 2 années de recherche, de créations, de publications et autant de mon temps consacré à la pâtisserie. C'est une magnifique récompense, je ne pouvais pas espérer mieux.

Quels sont vos projets suite à ce prix ?

Je vais continuer à améliorer mon blog et mes recettes notamment grâce aux cours de pâtisserie et de photographie culinaire qui m’ont été offerts lors de ce prix. Je me rends compte aussi que de plus en plus de gens sont demandeurs de cours de pâtisserie à domicile et plusieurs personnes m’ont déjà demandé, donc pourquoi ne pas me lancer dans l’aventure ?

Avez-vous reçu des conseils de la part de Mercotte et/ou des chefs présents ce jour-là ?

J’ai surtout reçu beaucoup de félicitations qui m’ont vraiment fait chaud au cœur.

La feuille d'automne © Sucre d'orge et Pain d'épices

Pourquoi avoir créé un blog de pâtisserie ?

Je voulais garder une trace des recettes que je réalisais et surtout les partager avec d’autres personnes ayant la même passion que moi. Ensuite, il me semblait important d’apporter une dimension pédagogique, détaillée et illustrée du déroulement des recettes, le tout éclairé par des photos étape par étape. Les photos finales qui mettent en valeur mes créations sont prises par mon mari, c’est sa part du marché pour pouvoir se régaler après !

Espérez-vous peut-être un jour lancer votre propre livre de recettes ?

Ce serait formidable d’avoir mon propre livre de recettes mais quand je vois l’offre qui existe déjà, je ne sais pas s’il y trouverait sa place. Il faut avoir un nom dans le monde la pâtisserie et être connu du grand public ou bien proposer quelque chose de différent. J’ai créé une rubrique " sans gluten " sur mon blog parce qu’il m’arrive de faire ce genre de recettes pour ma belle-mère qui y est intolérante.  De plus en plus de gens tentent de limiter leur consommation de gluten et sont donc demandeurs de recettes. Si j’arrive à développer davantage cette rubrique, alors pourquoi ne pas me lancer dans la publication d’un livre de recettes sans gluten un jour.

Où puisez-vous l’inspiration ?                               

Ce sont les produits qui m’inspirent mais aussi l’aspect visuel des pâtisseries. Si je trouve de délicieux fruits de saison, je vais chercher comment les mettre en valeur, avec quels autres ingrédients les sublimer et sous quelle forme. Je passe aussi beaucoup de temps à feuilleter des magazines, des livres de cuisine ou des sites internet pour trouver des associations de saveurs ou des idées de dressage, de présentation.

Quelle recette vous a posé le plus de difficultés ?

Sûrement la réalisation des tubes en sucre pour mon dessert à la poire que j'ai proposé pour le concours. Le sucre se travaille normalement sous une lampe chauffante pour qu'il reste malléable et qu’il ne casse pas. Bien sûr, quand on n'a pas de matériel de professionnel, on fait avec les moyens du bord… Là en l’occurrence, je passais le sucre au four pour qu’il ramollisse juste un peu puis je le travaillais quelques secondes avant qu’il ne durcisse et que je doive de nouveau l’enfourner. J’en ai cassé plus d’un et ça m’a donné du fil à retordre mais j’ai réussi à en sortir quelques-uns et surtout, la recette a dû plaire au jury puisque j’ai été sélectionnée. Je ne regrette donc pas ces quelques mésaventures.

Quelle recette a le plus de succès sur votre blog ? Pourquoi selon vous ?

Indéniablement mon Fantastik façon Pina Colada parce qu’il m’a conduite dans les ateliers de Christophe Michalak. Il fallait proposer sa propre version du Fantastik et la mienne a été sélectionnée parmi les 5 meilleures. Je suis donc allée la faire déguster, entre autres, au chef Michalak mais aussi à Arnaud Lahrer. Cette recette a été pas mal relayée et diffusée par la suite, elle a beaucoup de succès et plaît énormément à tous ceux qui la goûtent. Après, de manière générale, les recettes qui fonctionnent le plus sur mon blog, ce sont les recettes abordables, pas trop compliquées, ni trop rapides. C’est d’ailleurs assez frustrant de voir que la recette des bountys maison, par exemple, qui prend seulement quelques minutes à faire, a plus de succès que celle d’un entremet que j’ai passé une journée entière à réaliser.

Quelle est votre madeleine de Proust ?

Les biscuits à la cuillère. Je n’aime pas trop les gâteaux à la crème, au chocolat… Je préfère les biscuits et ceux que j’aime par-dessus tout, sûrement aussi parce qu’ils évoquent de nombreux souvenirs pour moi, ce sont les biscuits à la cuillère. Une des grandes spécialités de ma grand-mère était la charlotte aux framboises. Quand je pouvais l’aider, ma mission était de tremper les biscuits dans le jus des framboises et de les placer dans le plat. Je n’ai pas été autorisée à aider ma grand-mère très souvent, parce qu’elle s’est vite aperçue que si les biscuits étaient si espacés dans le plat ça n’était pas parce qu’elle avait prévu un plat trop grand par rapport à la quantité de biscuits prévue…

Vous prenez quelques commandes de pâtisseries. Avez-vous l’envie de monter votre propre entreprise ?

Pour l’instant je ne fais des gâteaux que pour mes amis ou pour ma famille. Souvent ce sont des gâteaux d’anniversaire très personnalisés et qui demandent beaucoup de temps de préparation. Ça n’a rien à voir avec le travail d’un pâtissier et puis je crains d’y perdre le goût si ce n’est plus une passion mais une obligation.

Vous terminez souvent vos publications par une citation. Pourquoi ?

Je le faisais systématiquement avant mais j’avoue que je le fais beaucoup moins maintenant. Je recherche toujours une citation en lien avec la recette, ça me permet de terminer chaque article sur une petite note d’humour ou parfois même de philosophie.

 

A chaque occasion sa pâtisserie…

Quelle pâtisserie déguster… lors d’un premier rendez-vous : Forcément du chocolat ! Je dirais un coulant au chocolat.

Pour un anniversaire : Un gâteau qui en met plein les yeux et plein les papilles. Pour les adultes je dirais un délice pistache/griotte et pour les enfants un gâteau arc-en-ciel.

Lors d’un dîner en famille : Un Paris-Brest, la version Conticini bien entendu, un classique réalisé à la perfection tout en finesse et visuellement irréprochable !

Au petit déjeuner : Ma préférée : la baguette feuilletée ou avant un footing, le granola au sésame.

Au goûter : La brioche roulée à la confiture de lait ou les muffins à la myrtille.

En cas de petit creux : Les cannelés ou les cubes crousti-fondants myrtille, lemon curd et crumble.

A Noël : La bûche vanille, caramel, spéculoos !

Pour faire avec des enfants : Les Bountys ou les cake pops.

 

Découvrez le blog : Sucre d'orge et Pain d'épices