Deux chefs italiens subliment les nouveaux crus Nespresso

La marque de café Nespresso met le cap sur l’Italie en cette rentrée, en lançant deux nouvelles capsules en édition limitée : Milano et Palermo. Pour faire découvrir ces deux nouveaux grands crus, Nespresso a demandé aux chefs italiens Giovanni Passerini et Simone Tondo, de créer un menu inspiré par ces nouveaux crus. Nous avons eu la chance de découvrir ces plats, lors d’un dîner à la Table Ronde à Paris. Retour sur une soirée gourmande…

© Nespresso

Normalement, le café est servi à la fin d’un repas, mais pourquoi ne pas le déguster pendant ? A l’occasion du lancement de ses deux nouveaux grands crus disponibles en édition limitée – Milano et Palermo, Nespresso nous a conviés à un dîner à quatre mains, organisé à La Table Ronde à Paris. C’est dans ce lieu intime, où ne sont disponibles qu’une quinzaine de places, que les chefs italiens Giovanni Passerini et Simone Tondo, nous ont servi un dîner inspiré par les nouvelles créations de la marque. Alors que Giovanni Passerini sublimait le café léger et fruité Milano, Simone Tondo devait composer avec l’amertume et les notes d’épices des capsules Palermo.

Un menu gourmand. Au menu de Simone Tondo, des langoustines crues au citron avec tomate cerise et fleur de cresson en entrée, du homard et une purée de pommes de terre fumée, délicate et aérienne en plat, et un pain perdu revisité puisque frit et accompagné d’une crème de mascarpone, pêches plates et crème acidulée au citron. Giovanni Passerini a quant à lui opté pour des tortellini de maquereau fumé, eau de tomate et foie gras poché en entrée, un risotto au bouillon et crème de maïs accompagné d’un ragoût de pintade en plat, et une glace aux pistaches vertes de Bronte accompagnée d’une compote de reines-claude au caramel, l’ensemble parsemé de tagette, une petite fleur aromatique au goût incroyable.

Des parcours d’exception. Ce n’était pas la première fois que les chefs cuisinaient ensemble. Simone Tondo et Giovanni Passerini se sont connus en Italie et ont même travaillé ensemble à La Gazzetta à Paris, avant que le premier ne rejoigne l’équipe du Rino, bistrot que Passerini a ouvert en 2010, toujours dans la capitale. Trois ans plus tard, c’est au tour de Simone Tondo de créer son premier restaurant : associé à Michel Greenwood, il ouvre Roseval à Paris, élue meilleure table par le Guide Fooding en 2013. Pour que les chefs puissent se dédier à de nouveaux projets, ces deux établissements ont fermé leurs portes. Giovanni Passerini, élu créateur de l’année par Omnivore en 2011, ouvrira son nouveau restaurant – appelé Céros, en janvier prochain. Les plus pressés pourront se rendre dès novembre dans sa boutique de pâtes fraîches, située rue Traversière dans le 12e arrondissement de Paris, pour avoir un avant-goût de la cuisine du chef. Simone Tondo n’a quant à lui aucun projet défini pour l’instant, mais promet rester dans la capitale pour le bonheur des parisiens.

Plus d'informations : Nespresso

Tortellini de maquereau fumé © Nespresso