Le kebab au chocolat débarque en France

Un magasin de kebabs au chocolat a ouvert ses portes à Lille. Dans cette recette, point de viande, salade, tomates et oignons arrosés de sauce blanche mais du chocolat et de la chantilly fourrés dans une crêpe. Sapri-ch’ti.

© Youtube

Déclinée depuis quelques années en version allégée, végétarienne ou de luxe, le fameux sandwich à la viande cuite à la broche n’est plus réservé aux oiseaux de nuit. A Lille, on le déguste même à l’heure du goûter en version sucrée.
Choco Kebab, kesaco ? Dans l’enseigne lilloise de choco kebab – la première en France -, les clients sont alléchés non pas par l’odeur de viande grillée à la broche mais par un (ensorcelant) cylindre de 10 kilos de chocolat au lait, noir et praliné. Si l’ingrédient "embroché" change, le principe de découpe reste le même : à l’aide d’une spatule rigide, les copeaux de chocolat sont récupérés puis déposés dans une crêpe épaisse vanillée s’apparentant à un pancake. Pour la garniture, exit la salade, les tomates, les oignons et la sauce au choix, place à la crème chantilly, aux fruits secs et autres friandises... Selon l'assaisonnement choisi, la gourmandise coûte entre 5 et 8 euros. 
Aux origines du kebab. Si cette innovation sucrée est incontestablement née en Italie – créée par la société TechFood et présentée il y a deux ans lors du salon TutoFood organisé à Milan -, l’origine du kebab salé fait toujours débat. Empire Ottoman ? Allemagne ? Difficile de s’accorder sur le père du sandwich turc. Le bon goût du kebab au chocolat mettra-t-il tous les gourmands lillois d'accord ?