Serviettes et nappes en tissu ont le dessus de la table

De plus en plus de nappes et de serviettes en papier habillent les tables des restaurants au détriment de celles en tissus. Face à cette évolution, la société Elis (Europe linge service) s’est interrogée sur l’impact du nappage sur la perception du consommateur attablé.

© elis

Avec le développement de la restauration rapide et du snacking, le nappage (nappe et serviette) se fait voler la vedette par le papier, voire la table presque "nue" seulement dressée avec une serviette. Face à ce constat, Elis, leader européen de la location-entretien d’articles textiles et d’hygiène, s’est demandé si le nappage changeait la perception du consommateur lors d’un repas au restaurant. Pour mener à bien son enquête, l’entreprise a fait appel au Centre de recherche de l’institut Paul Bocuse.

Sur le papier, est-ce mieux ? En pratique, l’Institut Paul Bocuse a mis à disposition son "restaurant d’application". Pendant deux semaines, l’établissement a ouvert ses portes à l’heure du déjeuner et du dîner pour proposer à des clients un menu à 26 € comprenant amuse-bouche, entrée, plat et dessert. Pour ne pas altérer les résultats, les clients n’étaient pas au courant de l'enquête. Excepté le nappage en tissu ou papier, ni l’ambiance, la musique ou la lumière n’ont été changées entre les services. A l’issue de leur repas, les clients ont répondu à un questionnaire. Au total ce sont 247 personnes - hommes et femmes de toutes classes sociales entre 18 et plus de 50 ans - qui ont été interrogées.

Le tissu mouche le papier. Si aucune différence notable n’a été remarquée sur la perception du repas entre le nappage papier et tissu, les clients ayant mangé sur les nappes en tissu ont attribué la note de 7.8/10 au dressage de leur table contre 3.2/10 pour les nappes en papier. Il ressort également que le tissu participe au ressenti de l’ambiance du restaurant : ce nappage a récolté un joli 7.5/10 contre 6,4/10 pour le papier. Une note confirmée par les 92 % des sondés qui considèrent que l’utilisation de nappes et de serviettes en tissu crée une ambiance soignée, chic et élégante. Dans le même esprit, 90% des sondés s’accordent à dire que le tissu donne envie de se mettre à table et 2 sur 3 sont prêts à payer 1 € de plus pour manger à une table dressée avec du tout tissu. Enfin, 79% des clients affirment préférer le tissu au papier.

Sus au tissu ? Contrairement au papier à usage unique qui termine dans la poubelle avec les déchets normaux, le tissu est réutilisable et 100% recyclable grâce aux chiffonniers qui lui offrent une seconde vie. Perception dans la qualité du repas, de l’ambiance du restaurant, impact sur l’environnement : il résulte de cette étude menée par Elis que le nappage présente de nombreux avantages. Reste à savoir si cette expérience sera dans les petits papiers des restaurateurs ?