Les fleurines

Les fleurines ? Quèsaco ? "Fleurine" vient de l'occitan "Flarina" qui veut dire souffler. "Ce sont en fait des fissures dans la roche, formées par l'effondrement du Combalou, qui relient les caves naturelles à l'extérieur. Elles permettent de renouveler l'air, de gérer la température dans les grottes et de gérer l'humidité" explique Jacky Carles. Selon leurs tailles, elles peuvent être fermées par une porte (photo de gauche) ou des petites trappes (photo de droite). L'affineur ouvre ou ferme les trappes en fonction de l'humidité ou  de la température qu'il souhaite y apporter. Il n'y a normalement aucune trace de moisissure ou de mousse dans les fleurines ; on en aperçoit sur la photo de gauche parce qu'elle est éclairée pour permettre aux visiteurs d'en voir l'intérieur.
©  Marie Albert - Cave de Roquefort