Spots à champignons en forêt

Jean-Pierre Lebreton, Acheteur pour Magda SAS & Expert en champignons forestiers depuis plus de 20 ans vous livre quelques secrets sur les mystères de la forêt pour aller à la cueillette aux champignons.

Trouver des champignons, pas si simple. 
Les pluies d’orage ont gorgé d’eau la mousse moelleuse des sous-bois, il y a de la douceur dans l’air.  Température idéale, entre 15 et 25°. La Lune est presque pleine. Panier au bras, c’est le moment ! La meilleure période ? Juillet à octobre.

Choisir une forêt mixte de hêtres, châtaigniers, chênes, quelques conifères. Le biotope préféré des cèpes et des girolles. Détail important : des fleurs ici et là ? Bien. Le soleil pénètre et chauffe le sol.

Maintenant, prospecter la forêt dans le bon sens : si on était en avril-mai, sur sol pas encore réchauffé, je vous dirais cap à l’Ouest du bois. Aux premières chaleurs, à l'Est. En plein été, au Nord, plus frais.

Rien de telle qu’une balade en sous-bois pour se reconnecter à ses sens : fraîche odeur de l’humus, brindilles qui craquent sous les pas, lumière tamisée qui joue avec le mordoré du feuillage.

Cependant les champignons ont beaucoup d’amateurs : sangliers, écureuils, lapins, limaces, escargots s’en régalent ; les insectes aussi raffolent de ce nid idéal pour leur progéniture. Le Grand Cycle de la Nature. Eh oui, la forêt est un écosystème SAU-VA-GE !

Partager sa cueillette avec des vermisseaux, c’est rageant ! « Bah ! les p’tites bêtes mangent pas le grosses ! Cela prouve que c’est pas traité ! » disait mon Papy. Son astuce ? Il glissait sa cueillette dans un sac plastique, soufflait dedans, fermait. Sauve qui peut. Les squatters, asphyxiés, quittaient leurs galeries. Et ça ne nous empêchait pas de nous régaler d’une bonne omelette aux cèpes.

Trop de choses à faire, pas le temps d’aller aux champignons ? A la bonne saison, on peut en acheter des frais, mais il faut s’organiser, trier, éplucher. Alors j’ai mon truc. Infaillible. Liste de courses en poche, je fais ma cueillette au rayon surgelés. Je stocke et quand j’en ai envie…. Hop. Ouvrir le sachet, évaporer l’eau. Crème fraîche. Tailler en biseau de banals blancs de poulet. Poêlés au beurre, nappés de sauce. Des Aiguillettes de Poulet Sauce aux Morilles , ça a une autre allure.