Comment convertir un(e) ami(e) à la dégustation de vin?

Si les passionnés de vin sont de plus en nombreux- et c’est tant mieux -, il n'est pas toujours facile de partager avec un cercle amical novice, voire retors. On vous dévoile comment leur donner le goût du (di)vin.

Dans les cours d’oenologie que je dispense régulièrement, je suis souvent abordé en fin de séance par des élèves qui souhaitent savoir comment accélérer leur progression. Je leur suggère de s'entraîner mais seul, cela peut en rebuter plus d’un d'autant que le vin est avant tout un produit qui se partage. Il existe plusieurs options : la première, www.myvitiacademy.com, est le premier cours d’oenologie en ligne. Vous dégustez en direct avec deux formateurs et c'est une très bonne option pour booster sa progression ! La seconde : déguster entre amis. Pas si évident : trouver des amis amateurs de vin n'est pas toujours chose aisée. Le plus simple est sans doute de transformer vos amis les plus proches en fans de dégustation. Mais généralement, les amateurs qui s’improvisent formateurs s’y prennent mal. En effet, pour intéresser une personne au vin qui y met de la mauvaise volonté, il faut une méthode bien précise et différente de celle qu’on utilise pour les personnes motivées. C’est pourquoi je vous propose une approche contre intuitive pour convertir les irréductibles des cocktails ou des bières artisanales à la dégustation de vin.


Pour convertir quelqu’un au vin, servez des vins “faciles” !
On pourrait croire qu'on se familiarise à l’oenologie en dégustant de grands classiques comme on apprend la musique en faisant ses gammes. C’est pourtant faux ! Quelle que soit la qualité du vin, un grand classique est rarement l’arme rêvée pour convertir une personne au vin. Pour s’intéresser au vin, il faut le comprendre. Or les grands classiques font généralement plus dans la finesse, dure à ressentir et interpréter, que dans l’exubérance qui est plus accessible pour les novices. En effet, un grand classique de Bordeaux alliera la puissance et la structure tannique du cabernet sauvignon à la rondeur et au fruité du merlot, souvent accompagnés de petit verdot ou de malbec. Vous y trouverez des vins souvent bons, mais presque toujours compliqués à décrypter pour un palais débutant. Si vous souhaitez convertir quelqu’un au vin, organisez une dégustation avec des vins “faciles” sans trop de complexité. 

Où trouver les bons vins ? 
Si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure, vous pourrez vous appuyer sur deux grands types de vin : les vins de cépages et les vins du monde. Les vins de cépage (donc élaborés à partir d’un seul cépage, contrairement aux vins d’assemblage) ont le mérite de faire découvrir la palette aromatique d’un cépage seul, sans trop de complexité. Attention : pour que cela fonctionne, il faut que le vin soit sur le fruit, et je vous invite donc à les choisir élevés en cuve (donc exit les fûts de chêne) et venant de terroirs pas trop marqués (donc out les grands vins). Pour cela, le Languedoc est une terre de prédilection, puisque de très nombreux vignerons offrent une grande diversité de cépages dans leur version la plus simple, mais d’autres régions comme la Loire (chenin, cabernet franc) ou l’Alsace (pour tous ses cépages blancs) offrent aussi de belles options. Pour des vins plus exubérants, il faut se diriger vers le nouveau monde. En effet, les Etats-Unis, l’Australie ou encore l’Afrique du Sud offrent des vins aux arômes éclatants, plus aptes à convertir des novices. Cela est parfaitement logique si on y réfléchit, puisque ces pays plus récemment convertis au vin ont besoin d’avoir une large gamme de vins faciles à déguster pour éduquer les palais de leurs habitants. Enfin, si vous souhaitez acquérir tous les bons réflexes de dégustation pour les transmettre à d’autres, rien ne remplacera le fait de se rendre à un stage oenologie pour se former avec un sommelier qualifié, puis de s'entraîner mois après mois avec un coffret vin My VitiBox!