Quel vin pour l’après dîner ?

Les accords mets et vins, l’ordre de service des vins : autant de sujets régulièrement abordés. On oublie souvent de parler de ce qu’il faut boire après le repas. Les amateurs souhaitent parfois continuer les longues soirées d’été autour d’une bonne bouteille. Quel vin choisir ? Le sommelier de My VitiBox vous aide à y voir plus clair.

« Il faut s’abîmer la bouche dans l’ordre » : cette règle, qu’on retrouve souvent dans la bouche des amateurs de vin, signifie que certains vins saturent plus le palais que d’autres, et par conséquent amoindrissent l’acuité de nos sens. Pour profiter au mieux de chaque vin, il est recommandé de commencer par les vins qui saturent le moins le palais pour terminer par ceux qui le saturent le plus. Faire l’inverse nous condamnerait à ne rien sentir lors de la dégustation des derniers vins du dîner ! Pour approfondir l’ordre de service des vins, suivez un stage oenologie. Généralement, une fois le dessert terminé, on recommande deux choses : passer aux liqueurs ou continuer avec les liquoreux pour ne pas revenir à un vin moins puissant. Si les digestifs sont naturellement appréciables après le dîner, il arrive qu’on ait réellement envie de vin. Dans ce cas, continuer à boire des vins liquoreux, normalement destinés à être bus en petite quantité en accompagnement d’un plat, semble une perspective peu réjouissante. Quels vins choisir pour en profiter malgré un palais fatigué ?

 

Pensez tanins et alcool pour les rouges, pensez acidité pour les blancs
Même si votre palais est fatigué par les vins du dîner, celui-ci retrouve assez vite ses capacités, surtout lorsque l’envie y est ! Donc ce que je vous suggère, c’est d’abord de vous rincer la bouche avec un grand vers d’eau, puis de vous orienter vers des vins rouges taniques avec un axe de l’alcool bien présent et vers des blancs à l’acidité marquée. Pour apprendre à reconnaître ces types de vins, venez à l’un de nos cours oenologie. Pourquoi choisir ces types de vins ? Tout d’abord, pour les rouges, les tanins vont venir « nettoyer » le gras du dîner encore présent dans la bouche, puis l’alcool créera une sensation de chaleur, dite sensation thermique, qui portera les arômes et vous permettra d’en profiter malgré la fatigue de votre palais. Pensez par exemple aux vins du Roussillon qui font d’excellents candidats. En blanc, l’acidité viendra vous rafraîchir la bouche et celle-ci stimulera votre palais qui retrouvera bien vite une grande partie de ses capacités dégustatives. Je pense par exemple aux sauvignons de Touraine, connus pour leur vivacité. Et pour découvrir d’autres vins qui conviendraient, faites-vous un petit cadeau vin en vous abonnant à My VitiBox !