Quels vins choisir pour Noël ?

Les fêtes de Noël approchent. Que votre menu de gala soit ficelé ou non, nous vous donnons les bons conseils pour ne pas passer à côté de votre sélection de vins. Dites bye-bye aux traditions plan-plan et aux accords mets-vins hasardeux : cette année la magie de Noël opère… dans le verre !

Petits conseils pour grands moments

Avec l'aide de la communauté Wine Republik, j'ai décidé de vous aider à bluffer vos convives avec une sélection soignée des jolis flacons. Mais avant tout, voici quelques règles (de base !) :
  • Anticipez un minimum. Autrement dit, regardez le menu de près, vérifiez votre stock de vin (ce serait quand même dommage de ne servir que deux gorgées par personne) et calculez bien votre coup (pour rappel, avec 1 bouteille, vous devriez pouvoir servir 6 verres).
  • Ouvrez vos bouteilles à l’avance (c’est primordial pour la plupart des rouges) et servez-les à bonne température… Entre 14 et 17° pour les rouges, 8 et 13° pour les blancs, 9 et 12° pour les vins liquoreux et entre 7 et 11° pour les bulles. Rappelez-vous qu’il est toujours plus facile de réchauffer un vin que de le refroidir
  • N’attendez pas la fin du repas pour sortir les grands canons. Les palais sont en général saturés, les estomacs bien trop gonflés et les invités plus vraimenconcentrés... Le bon vin, celui qui mettra tout le monde d’accord, peut très bien trouver sa place avec l’entrée, voire même à l’apéro pour les plus aventuriers d’entre vous. Le conseil vaut également pour le champagne, pourquoi attendre le dessert pour faire sauter le bouchon, alors que servi avant le repas, il prépare magnifiquement le palais et les esprits à faire la fête.
  • Confiez les clés de la cave à une personne digne de confiance (invitez-moi par exemple). Ce serait quand même dommage, après quelques verres, de déboucher n’importe quoi…

Se méfier des « bons » tuyaux de Tonton Hubert

Ça fait des années qu’on vous rabat les oreilles avec des formules toutes faites du genre « N’oublie pas le Sauternes, maman a prévu du foie gras ». Ou encore « Un Bourgogne rouge avec le fromage, ça ferait vraiment plaisir à ton grand-père ». Ils sont bien gentils les anciens, mais ils ne sont pas toujours de bon conseil. Plus les mets sont « gras », plus vous ferez fureur avec un vin digeste. Un cru du Beaujolais ou un viognier du Rhône par exemple feront très bien l’affaire sur un foie gras. Tout est une question d’équilibre !

Et avec le fromage : même combat. Plus votre époisses sentira la pantoufle, plus il s’entendra avec un vin vif et frais, pas forcément puissant ni super long en bouche. L’accord idéal pour nous cette année ce sera un bon fromage de chèvre accompagné d’un Coin Caché blanc, un vin aux notes de brioche qui a vu le jour dans les magnifiques paysages des Baux de Provence (Vous trouverez plus de suggestions d’accords, piochées sur le site Wine Republik, juste en dessous).

Ne pas prendre de risques inutilement (ou alors en assurant ses arrières !)

C’est vrai, pour les fêtes, on a tendance à vouloir sortir le grand jeu. Le magnum de l’année de naissance de la cousine, le grand cru oublié au fond de la cave ou le domaine préféré de papa. Après tout pourquoi pas, mais ne mettez pas tous vos œufs dans le même papier. Considérez ces bouteilles d’exception comme une sorte de cadeau bonus. Sortez-les en milieu de repas et surprenez vos invités avec une mini dégustation à l’aveugle improvisée. Chacun se prêtera au jeu, et si le vin choisi n’est pas à la hauteur de vos espérances (ça arrive malheureusement, surtout sur des vieux millésimes), il aura au moins eu le mérite de détendre l’atmosphère.

Épater sa belle-mère avec des « petits » vins

Le meilleur conseil que l’on peut vous donner, c’est de tout miser sur des « petits » vins de producteurs. Pas forcément des appellations hyper hypes ou des domaines en vogue, mais des viticulteurs passionnés et qui bossent bien. Leurs vins racontent des histoires et font généralement fermer leur clapet aux buveurs d’étiquette. Avec ces vins, c’est certain, vous allez marquer des points ! Et là vous me dites : « T’es bien gentil John, mais on les trouve où ces vins de compet’ ? ». Un peu partout en France et sur le site : Wine Republik. Tous les vins sont bus et approuvés par les membres de la communauté (constituée aussi bien de spécialistes que d’amateurs) et vendus en direct des producteurs. Alors si on vous demande où vous avez eu la chance de dégoter ces jolis flacons, ne jouez pas les timides : donnez-leur l’adresse de notre site. Noël est avant tout un moment de partage, n’est-ce pas ?

Notre sélection de vins de producteur à ne pas rater pour Noël :   

  • Apéritif : les champagnes Ultradition Brut et le Rosé d’Aurélien Laherte qui ne fait pas que récolter les raisins mais aussi les suffrages de la communauté. C’est simple, tout le monde l’aime !
  • Pour accompagner huîtres ou saumon : le Sancerre signé par Pascal Jolivet est l’option la plus recommandée
  •  Avec le foie gras : on tente la cuvée « V », 100% viognier du magnifique Domaine Grangeneuve. Ca donnera l’occasion aux nostalgiques des 80’s, entre 2 bouchées, d’évoquer la série du même nom (« Tu te souviens quand elle mange la souris…Ouais, dingue ! »).
  •  Avec la viande : plusieurs options, on peut sortir un Cornas de David Reynaud ou un bordeaux du Château Chastelet, les 2 sont travaillés en biodynamie pour donner des vins extrêmement digestes.
  •  Au fromage : le Coin Caché Blanc des sœurs du domaine Mas de la Dame sera l’accord parfait avec un fromage de chèvre
  • Au dessert : tenter le magnifique champagne rosé Geoffroy, subtil et raffiné, sa légèreté sera appréciée pour clôturer ce repas de Noël.

Joyeuses Fêtes !