A l'heure de la chandeleur

Le 2 février, c’est la Chandeleur ! Mais d’où vient cette tradition de faire sauter les crêpes avant de les déguster tartinées de confitures ou autre caramel ?

La Chandeleur, qui tire son nom d'une coutume consistant à allumer des cierges à minuit en symbole de purification, n’est plus vraiment célébrée comme une fête religieuse en France, mais comme le rendez-vous  pour partager un moment chaleureux autour de crêpes moelleuses et parfumées.
Salées ou sucrées, les crêpes sont devenues l’emblème de cette fête gourmande de février pour le plus grand bonheur des petits… et des grands.
Comment mettre la main à la pâte pour réussir une "crêpe party" originale ? En variant le garnissage avec des ingrédients moins classiques que le sucre, la confiture ou autres pâtes à tartiner artisanales. 

Pour napper vos galettes dorées, vous pourrez notamment opter pour un caramel à la crème et à la fleur de sel de Guérande. Celui de la biscuiterie familiale Saint-Guénolé est travaillé dans la pure tradition artisanale Cet onctueux caramel proposé par Le Gourmet du net, s’inscrit dans la lignée de produits authentiques bretons, dont la renommée des « krampouezh » bretonnes n’est d’ailleurs plus à faire.

Le 2 février, n’oubliez pas non plus de respecter la coutume de la pièce d’or en faisant sauter la première crêpe avec la main droite, tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche. Un bon coup de poignet supposé apporter prospérité toute l’année.