A la découverte des bières d'automne

Connaissez-vous la "pumkin ale" ? Cette bière à la citrouille fait son apparition lorsque les feuilles commencent à tomber... Très populaire aux États-Unis, on la trouve désormais dans l'Hexagone. L'automne est également l'occasion de découvrir d'autres brassins de saison, telle la bière fumée ou encore la "Brown Ale", à la saveur de noisette.

C’est l’automne, les feuilles des arbres rougissent, les températures se rafraichissent, les costumes d’Halloween et autres citrouilles sont de sortie, les vacances de la Toussaint sont là ! Mais cette entrée dans une nouvelle saison est aussi l’occasion pour les brasseurs de créer des bières en harmonie avec le temps : des bières rousses, souvent plus fortes en alcool, épicées ou fumées, dont la star incontestable est la pumkin ale, bière à la citrouille qui trouve son origine outre-Atlantique.
Ce style de bière à la citrouille est surtout populaire aux États-Unis depuis une dizaine d’année et connait un fort succès, notamment en raison de son accord parfait avec la dinde ou les volailles rôties. Comment obtient-on la Pumkin Ale ? Pour faire une bière à la citrouille, on fait fermenter du potiron avec la bière lors de sa fermentation,  avant la mise en bouteille. Cependant cette technique n’apporte pas un goût de citrouille particulièrement intéressant seul. C’est pourquoi les pumkin ale sont brassées avec des épices que l’on utilise habituellement dans les tartes traditionnelles à la citrouille comme la cannelle, la muscade, le gingembre, le clou de girofle… Souvent douces, caramélisées, épicées avec un léger goût de potiron ces bières sont idéales pour nous réchauffer. Si aux Etats-Unis chaque brasserie ou presque sort sa bière Pumkin à l’automne, nous ne sommes pas en reste non plus côté européen. Où trouver de la bière à la citrouille en France ? En France, la micro brasserie Fleurac (Cantal) brasse depuis un an maintenant sa bière au potiron, une porter brune aux notes de muscade et de girofle assez marquées qui titre à 7%. La brasserie La Botteresse de Sur les Bois à Saint Georges sur Meuse a aussi crée une bière à la citrouille blonde à 7,2% où le cucurbitacée se fait discret et est assorti de notes d’écorces d’oranges et de violettes. La brasserie Uberach (Alsace) propose aussi la Carabosse, une bière aux notes de citrouille et de cannelle. Côté belge, la vapeur d’halloween est presque sucrée avec des notes de pomme caramélisée, de citrouille et de sucre roux. Une autre création automnale : la bière fumée A l’origine les bières fumées sont issus d’une tradition allemande née dans la petite ville de Bamberg : les rauchbiers. Fabriquée toute l’année mais particulièrement consommée en automne, les bières fumées ont aujourd’hui conquis le monde tout en conservant leur mode de fabrication particulier. Comment "fume-t-on" la bière ? Ce qui va donner le côté fumé à la bière c’est le malt. Contrairement à un malt classique de brasserie, qui est de l’orge germé puis grillé (touraillé), ici on récupère le grain une fois germé et on le fume au bois de hêtre, sur une flamme ouverte ce qui va lui donner des notes très typique de bacon.
En vérité suivant la brasserie, le grain pourra être fumé au hêtre mais aussi au chêne ou encore séché au soleil. La brasserie la plus célèbre de Bamberg est : Schlenkerla qui brasse depuis deux siècles une rauchbier dont la recette est restée inchangée. Aux Pays-Bas la brasserie Emelisse a été une des première a créer une rauchbier fidèle au style de Bamberg, et en Norvège la brasserie Haandbrygeriett propose la Norvegian wood.
Pour les amateurs, il existe aussi des bières dites tourbées, au malt à whisky, plus ou moins puissantes en bouche. Ainsi, en France, on retrouve la Série Noire, bière très tourbée brassée par la brasserie Labelle ( Nord pas de Calais) Les brown ales : des bières aux saveurs de caramel et noisette Ces bières sont souvent ambrée à brune aux notes caractéristiques maltées et caramélisées voir noisettées. Le mot Brown ale est d’abord utilisé par les brasseurs anglo-saxons à la fin du XVIIe siècle pour désigner une bière moyennement alcoolisée (5 à 7%) et plus maltée, puis dès le XVIIIème siècle « Brown ale » désigne une bière brassée avec 100% de malt brun. Aujourd’hui ce style de bière est repris partout dans le monde notamment à l’automne où les brown ales poussent comme des champignons !
Si une des plus célèbre est sans conteste l’anglaise Newcastle, aux notes légèrement maltées et caramélisées, Sierra Nevada aux Etats-Unis (voir l'illustration ci-dessous), La lunatique de la Brasserie de Pleine Lune en France (Drôme), et L’abbaye des Rocs en Belgique montre bien que ce style est devenu un classique international.L’année des brasseurs est marquée par la création de bières de saison au rythme des récoltes et des températures. Plus tard dans l’année, viendront les bières d'hiver et les bières de Noël, plus fortes en alcool, plus chargées en malt et en houblon, fortement épicées… des bières de fêtes à déguster en famille. Crédits photos : Dogfishhead punkin ale: www.blueridgebeverage.com Bière fumée: www.philly.thedrinknation.com Sierra nevada Tumbler: www.beerforayear.worldpress.com