Ça secoue dans l'univers du cocktail !

Mixologie, smoothie, cocktails de fruits et légumes, milk-shake, green smoothie : en matière de cocktails, les intitulés ne manquent pas. Voici les clés pour s'y retrouver.

La déferlante cocktail est arrivée pour de bon en France, et en profite pour se faire une nouvelle jeunesse. Désormais connu sous le nom de mixologie, cet art culinaire mélange alcools, jus de fruits, pédagogie, spectacle, et contre toute attente, santé et diététique.

L’art du cocktail
est un métier : savoir mélanger des alcools, liqueurs et autre jus de fruits pour en faire une explosion de goûts ne s’improvise pas, de même que l'utilisation de certaines herbes aromatiques ou épices ne se fait pas à l'aveuglette.
Le terme de mixologue qui a remplacé celui de barman, désigne des personnes diplômées d'école hôtelière ou ayant suivi une formation diplômante.
A l'instar d'un cuisinier qui connaît ses produits, un mixologue sait associer dans ses cocktails les épices, herbes, légumes et fruits pour que ses boissons soient les plus goûteuses et diététiques possibles. Gare aux recettes de cocktails que l'on trouve sur la toile mélangeant fruits et légumes sous prétexte qu'ils sont bons pour la santé. Les mélanges façon « apprenti sorcier » ne sont pas toujours recommandables ! 

Pour éviter ces pièges, voici quelques astuces pour apprendre à reconnaître les boissons :

Le smoothie est réalisé à partir d'ingrédients frais mixés tels que des fruits et légumes, parfois mélangés à des jus de fruits et du yaourt. Si ces concentrés de vitamines existent depuis les années 60, c'est véritablement au début du 21eme siècle qu'ils se sont imposés grâce à leur qualité nutritionnelle portée par le discours diététique. Le milk-shake, préparé avec de la crème glacée et/ou des fruits, des sirops à du lait, ne bénéficie par de la même appréciation...

Les frappés verts ou green smoothie, sont très axés sur le côté santé et diététique puisqu'ils intègrent dans leur recettes des légumes-feuilles.
Pour vous faire découvrir ces "green smoothies", j’ai fait appel à mon amie Magali Pès Schmid qui maitrise ces cocktails et leurs multiples bienfaits.

Magali, quels sont les intérêts principaux de la consommation des frappés verts :

> Un frappé vert en guise de petit déjeuner, c’est 5 fruits/légumes frais dans un verre, de l’énergie pure qui ne surcharge pas le système digestif tout en apportant les vitamines, minéraux et enzymes dont nos cellules ont besoin pour fonctionner et se régénérer. 

Dans tes recettes, tu utilises beaucoup de sel marin et du gingembre. Pourquoi ?

> Le sel marin – contrairement au sel de table qui n’a de raffiné que le nom et qui est pauvre en tout ce qu'il nous faut réellement – contient des minéraux essentiels, active les cellules nerveuses et la circulation sanguine, aide à équilibrer le pH du corps, stimule le système immunitaire, dégage les sinus, calme les inflammations… et il fait ressortir les goûts sucrés.   Le gingembre frais active la circulation sanguine, réchauffe le corps, calme les inflammations, renforce le système immunitaire, prévient et combat les virus et les infections, nettoie le système digestif... et rafraîchit l'haleine. On peut également utiliser d’autres plantes, racines et herbes pour leurs saveurs et leurs vertus médicinales (cannelle, cardamome, curcuma, paprika, açai… la liste est presque infinie.) 

Tu m’as dit récemment, qu’il faudrait parler de charge glycémique plutôt que d’index glycémique. Peux-tu nous en dire plus ? 

> L’index glycémique (IG) mesure le taux de sucre dans un aliment. La charge glycémique (CG), en revanche, mesure de façon plus précise la quantité et la qualité du sucre absorbée et métabolisée par l’organisme. Une portion de pastèque a un IG élevé mais un CG faible en raison de l’importante quantité en eau et en fibres qu’elle contient. Le riz blanc, en revanche, possède un  IG faible mais un CG élevé : 1 portion de riz cuit équivaut à 5 portions de pastèque crue sur l’organisme car ces deux aliments ne sont pas métabolisés de la même manière. Consommer ou éliminer de son alimentation des aliments en fonction de leur index glycémique n’est pas l’attitude la plus sage pour être en bonne santé et bien nourrir son corps. De la même manière, il ne faut pas non plus se préoccuper de calories, mais se concentrer sur les apports nutritifs des aliments. 

En bref si tu devais inciter à la consommation des frappés verts : 

> Le secret des frappés verts, c’est l’association de légumes-feuilles et de fruits : les fibres, vitamine K, protéines et enzymes contenues dans les feuilles vertes crues ralentissent l’absorption du sucre dans le sang. Pas d’effet yoyo ; des vitamines et des minéraux à la pelle, de l’énergie à revendre, une digestion facilitée, un sentiment de satiété et de légèreté… et un effet détox naturel en prime ! 

Pour plus d’informations sur les frappés verts ainsi que sur son livre de recettes sur l’alimentation vivante, contactez Magali : info@crudelice.com.