Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
L'encyclopédie de la Cuisine
Chercher Tous les produits  Tous les termes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z

Thon  

Tout sur... le thon


Saisons, Histoire, composition, bienfaits, recettes... Les conseils pour le choisir, le cuisiner et le conserver
Imprimer Envoyer
  •  
  • Recettes

  •  
Mousse de thon
Mousse de thon
Crumble de thon
Crumble de thon
Bâtonnets de thon et son chutney exotique
Bâtonnets de thon et son chutney exotique
Club au thon
Club au thon
  •  
  • Saisons

  •  
Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juill. Aout Sept. Oct. Nov. Dec.
         
   
 Meilleur mois
 En primeur
Tous les produits, tous les mois
  •  
  • Bienfaits

  •  

Moins gras qu'on ne le croit, le thon contient 4 à 6 g de lipides, quand le saumon par exemple en affiche 10 g en moyenne. C'est donc un aliment peu calorique (150 kcal/100 g), et encore moins s'il s'agit de thon en boîte au naturel. Par contre prenez garde à la conserve à l'huile, qui multiplie par deux l'apport lipidique.
Quoi qu'il en soit, il ne faut surtout pas se priver de ces acides gras qui sont en très grande partie les fameux oméga 3. Présents avant tout dans les poissons gras, ceux-ci jouent un rôle important dans la prévention des maladies cardio-vasculaires et le développement de certains cancers.

Valeurs nutritionnelles
pour 100 g
Protides 23,4 g
Glucides 0 g
Lipides 6,2 g
Calories 150 kcal

Le thon est aussi une source indispensable de protéines d'excellente qualité. Il procure en effet des acides aminés dits "essentiels", nécessaire à la croissance notamment. Il fournit également une quantité non négligeable de vitamine PP, qui contribue au bon fonctionnement du système nerveux.

Enfin, doté d'une importante teneur en fer, ainsi qu'en magnésium et en calcium, ce poisson goûteux permet de faire le plein d'autant de nutriments essentiels dont notre organisme manque trop souvent.

  •  
  • Dégustation

  •  
Choisissez-le très frais bien sûr ; sa couleur variant selon les espèces, rien ne vaut les conseils avisés de votre poissonnier. Pas de mauvaise surprise quant à la quantité de chair, elle ne fond quasiment pas à la cuisson ; c'est un poisson très avantageux et, pour ne rien gâcher, il a très peu d'arêtes. Si tous les morceaux de ce poisson se valent d'un point de vue gustatif, la partie qui se situe entre les flancs est, cela dit, plus fine. Très prisée, elle est aussi plus chère.

Conservez-le 24 heures au maximum à l'abri dans votre réfrigérateur. Le thon en conserve se garde, lui, sans limite de durée, mais sachez tout de même que celui à l'huile gagne à prendre de l'âge, son goût se bonifiant au fil des mois.

Consommez-le
cuit. Très facile à préparer, il se prête à des utilisations aussi variées que délicieuses. La chair du thon blanc s'apparente à la viande de veau et peut se consommer de la même manière. La chair du thon rouge, quant à elle, se rapproche du boeuf ; on le baptise d'ailleurs le "steak de la mer".

En darne ou en pavé, on peut le faire mariner, braiser ou griller, mais attention car sa chair se dessèche rapidement. Pour qu'il conserve toute sa saveur lors d'un passage au gril, la cuisson doit être intensive et rapide.

Il se révèle aussi très goûteux en papillote, à la cocotte ou à la poêle, accompagné de tomates, d'oignons et d'herbes aromatiques aux parfums méridionaux.

Il n'est pas étonnant alors que la plupart des mets auxquels il se mêle soient d'origine italienne, provençale et basque. C'est d'ailleurs le poisson emblème de Saint-Jean-de-Luz, où une fête annuelle lui est consacrée en juillet. A cette occasion, pourquoi ne pas se régaler d'un "marmitako" - ragoût dans une cassolette en terre - ou d'une ventrêche de thon poêlée aux piments verts et aux dés de jambon de Bayonne ?

Le thon est aussi idéal pour les apprêts exotiques : les tahitiens le cuisinent avec du lait de coco et du citron vert. Version froide, on le cuit au court-bouillon et on incorpore sa chair aux salades, aux macédoines, aux pâtes. Écrasée avec de la crème fraîche, on la transforme en rillettes de la mer.
Cru, il est idéal consommé tartare ou en carpaccio, à la manière du boeuf. Star au Japon, il sert à réaliser les sushis et les sashimis les plus appréciés.

En conserve, le thon entre dans la préparation de salades composées, de légumes farcis, de hors d'oeuvre... On le trouve conservé au naturel, à l'huile, à la tomate, à la marinade, à la ravigote ou aux achards. Conditionné entier, en morceaux, en miettes, à vous de choisir.
  •  
  • Histoire

  •  
Le thon était déjà apprécié sous l'Antiquité, où on le consommait surtout salé et fumé. Grand poisson migrateur de la famille des scombridés, le thon peuple les eaux salées de la Méditerranée et de l'Atlantique. Prédateur redoutable, il se déplace en bancs serrés à la recherche de proies, telles que la sardine, le hareng, le maquereau ou les anchois.

Ce poisson robuste et agile, qui vit environ 15 ans, mesure au moins un mètre (thon blanc) et peut atteindre 2, 3 voire 4 mètres (thon rouge). Son poids moyen est de 120 kg mais là encore, certains pèsent jusqu'à 800 kg ! Inutile de préciser que la pêche au thon représente un véritable enjeu sportif. Celle-ci se déroule d'avril à décembre.
  •  
  • Familles

  •  
Pourvu de deux nageoires dorsales et d'une nageoire anale, le thon arbore des couleurs métalliques : dos bleu acier, flancs grisâtres et ventre argenté. Il en existe cinq espèces :
- le thon blanc ou germon : présent des Açores à l'Irlande, il est assez petit et possède une chair fine et à peine rosée. Il est utilisé en conserverie ou se trouve frais de juin à octobre.
- le thon rouge : c'est le plus gros de la famille. Il est pêché en Méditerranée ou dans le Golfe de Gascogne. Sa chair, très appréciée, est toujours consommée fraîche, voire crue.
- l'albacore : on le reconnaît à ses nageoires jaunes et à sa chair rosée. On le pêche toute l'année dans les eaux tropicales et équatoriales. C'est le thon le plus utilisé en conserverie.
- le thon obèse ou patudo : il n'est pas aussi gros que son nom le laisse penser, au contraire, il n'excède jamais 100 kg. Peuplant les mêmes zones que l'albacore, il est surtout consommé frais.
- le listao ou bonite : sa chair est aussi bonne que celle du thon rouge mais moins ferme. Les miettes de thon en conserve, c'est lui !
  •  
  • Calories thon

  •  
 
Chercher Tous les produits  Tous les termes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z
 
Magazine Cuisiner Imprimer Envoyer Haut de page

Mon carnet de recettes