Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
L'encyclopédie de la Cuisine
Chercher Tous les produits  Tous les termes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z

Saint-Pierre  

Tout sur... le saint-pierre


Saisons, Histoire, composition, bienfaits, recettes... Les conseils pour le choisir, le cuisiner et le conserver
Imprimer Envoyer
  •  
  • Recettes

  •  
Saint-pierre vapeur au gingembre et au sésame
Saint-pierre vapeur au gingembre et au sésame
Bouillabaisse
Bouillabaisse
Waterzoi de poissons à la gantoise
Waterzoi de poissons à la gantoise
Riz cantonnais à la réunionnaise
Riz cantonnais à la réunionnaise
  •  
  • Saisons

  •  
Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juill. Aout Sept. Oct. Nov. Dec.
   
       
 
 Meilleur mois
 En primeur
Tous les produits, tous les mois
  •  
  • Bienfaits

  •  
Valeurs nutritionnelles
pour 100 g
Protéines 17 g
Glucides 0 g
Lipides 1 g
Calories 74 kcal

Comme bon nombre de poissons, le saint-pierre est un aliment particulièrement sain, à consommer sans modération. Il est tout d’abord très bien pourvu en protéines, puisque 100 g vous en fournissent 17 g. En ce sens, le saint-pierre peut parfaitement remplacer la viande dans le cadre d’un régime équilibré. De plus, ce poisson pourrait difficilement être plus maigre, car il ne vous apporte que 1 g de calories pour 100 g.


A cause de son prix élevé, on consomme assez rarement le saint-pierre. Il n’est donc pas indispensable de se préoccuper de ses apports nutritionnels, mais plutôt de se régaler en le dégustant !

  •  
  • Dégustation

  •  

Le saint-pierre donne environ 60 % de déchets, notamment en raison de la grande taille de sa tête. Mais les 40 % restants sont absolument succulents. C’est en effet l’un des meilleurs poissons du marché, avec une chair blanche et ferme qui se détache facilement. Toutefois, la faiblesse des tonnages de pêche de saint-pierre en fait l’un des poissons les plus coûteux.


Le saint-pierre est commercialisé entier ou en filet. Entier, comptez environ 1,5 kilos de saint-pierre pour 4 personnes. En filet, 150 g de poisson par personne suffiront. Notez par ailleurs que le filet de saint-pierre doit être bien épais. Pour vous assurer de la fraîcheur du poisson, vérifiez que sa peau soit brillante et tendue et que ses yeux soient vifs et saillants. L’odeur du saint-pierre peut également permettre d’évaluer sa fraîcheur : elle doit rappeler celle de la marée et surtout pas celle de l’ammoniaque.


De multiples apprêts sont possibles avec le saint-pierre. Entier, il sera excellent au four. Vous pouvez également le préparer au court-bouillon, dans une préparation à base de vin blanc ou de vinaigre et d’aromates. Une autre possibilité est de le griller, au barbecue par exemple. Le saint-pierre, qu’il soit entier ou en filet, peut d’autre part être braisé, c'est-à-dire cuit longtemps dans un récipient fermé. Vous pouvez alors parfaitement l’accompagner d’une sauce à la crème. En filet, vous vous régalerez en le cuisinant en papillotes.


Le saint-pierre entre d’autre part dans la recette de la bouillabaisse. Enfin, on peut l’intégrer à une soupe de poisson.

  •  
  • Histoire

  •  

Le saint-pierre est un poisson de mer vivant à proximité des côtes sur les fonds rocheux. Il est particulièrement abondant dans l’Atlantique, mais on le trouve également en Méditerranée. Il appartient à la famille des Zéidés et mesure de 30 à 50 cm en moyenne. En Europe, sa taille peut atteindre les 80 cm.


Le saint-pierre est de forme ovale, aplatie, de couleur bronze avec des reflets argentés. Son aspect est assez répulsif avec une grosse tête, qui représente environ un tiers de son corps, et une énorme bouche avec une mâchoire inférieure proéminente. Ses nageoires sont garnies d’épines, sauf la nageoire dorsale. On le distingue à ses deux grosses tâches noires de chaque côté du corps.


De nombreuses légendes entourent le saint-pierre, notamment pour tenter d’expliquer ses tâches noires. L’une de ces légendes raconte que saint Pierre aurait laissé ses empreintes sur ce poisson en voulant retirer une pièce d’or que celui-ci avait dans sa bouche. Une autre légende attribue également ces tâches aux empreintes de saint Pierre, mais elle explique que ce dernier aurait rejeté le poisson à l'eau à cause de sa laideur. Un bémol à ces légendes : saint Pierre était pêcheur en Galilée, où on ne trouve pas de saint-pierre…


En France, à Boulogne en particulier, on surnomme parfois ce poisson "jean-doré", en raison de sa couleur. Cela a donné son nom anglais "john-dory". Il porte également d’autres noms, qui varient en fonction de la région : on le nomme "soleil" à Dunkerque, "poule" à Concarneau, à Lorient et en Vendée.

 
Chercher Tous les produits  Tous les termes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z
 
Magazine Cuisiner Imprimer Envoyer Haut de page

Mon carnet de recettes