Partager cet article

RSS
L'encyclopédie de la Cuisine
Chercher Tous les produits  Tous les termes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z

Poivron  

Tout sur... le poivron


Saisons, Histoire, composition, bienfaits, recettes... Les conseils pour le choisir, le cuisiner et le conserver
Imprimer Envoyer
  •  
  • Recettes

  •  
Quadrilogie de poivrons au chèvre
Quadrilogie de poivrons au chèvre
Tarte aux poivrons et feta
Tarte aux poivrons et feta
Poivrons farcis
Poivrons farcis
Sauce aux poivrons
Sauce aux poivrons
  •  
  • Saisons

  •  
Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juill. Aout Sept. Oct. Nov. Dec.
           
     
 Meilleur mois
 En primeur
Tous les produits, tous les mois
  •  
  • Bienfaits

  •  

Le poivron se situe parmi les végétaux les mieux pourvus en fibres (2 g/100 g), qui stimulent efficacement le transit intestinal, et font de lui un précieux allié de l'élimination. Tout cela pour un apport énergétique très bas : seulement 21 kcal/100 g.

Valeurs nutritionnelles
pour 100 g
Protides 1,1 g
Glucides 3,5 g
Lipides 0,3 g
Calories 21 kcal
Par ailleurs, ce légume-fruit est un champion de la teneur en vitamine C. Juste derrière le persil, il devance les choux et épinards aussi très bien pourvus. 100 g de poivron en apporte en moyenne 126 mg et donc, une petite portion de 50 g seulement permet de couvrir 75 % des apports quotidiens recommandés !

Le poivron est une excellente source de carotène (provitamine A) et de flavonoïdes (vitamine P), présents à l'état de pigments. Les premiers ont une action antioxydante et préventive sur le vieillissement prématuré des cellules et la formation de tumeurs. Les seconds, eux, renforcent les effets de la vitamines C et offrent une protection aux petits vaisseaux sanguins. A savoir que plus un poivron est mûr, plus il est rouge et donc plus il contient de ces précieux pigments.
  •  
  • Dégustation

  •  
Choisissez-le ferme et lisse, avec une peau bien brillante et tendue. La couleur dépend de la maturité du fruit mais aussi de son espèce, elle n'influe pas sur la fraîcheur.

Conservez-le dans le bac à légumes du réfrigérateur, jusqu'à une semaine. A température ambiante, il se dessèche et flétrit, mieux vaut donc éviter de le laisser sur la table de la cuisine. Pelé et grillé, il peut être conservé dans de l'huile pendant plusieurs mois.

Très simple à préparer, le poivron a juste besoin d'être rincé sous l'eau, puis coupé en deux afin d'en retirer les graines et les membranes blanches, parfois difficiles à digérer, tout comme la peau. Pour le peler facilement, il suffit de passer le poivron sous le gril du four ou sur la flamme de la cuisinière, jusqu'à ce qu'il noircisse. Après avoir refroidi dans un sac plastique ou dans un linge humide, sa peau se décolle toute seule. Certaines variétés à chair épaisse peuvent encore plus simplement être pelée à l'économe.

Consommez-le
cru pour profiter au mieux de toutes ses vitamines et de son craquant. Cru, détaillé en dés ou en lanières, il se mélange aux salades estivales.
Relevé de vinaigre balsamique et d'un peu de sucre, il constitue un hors-d'oeuvre aigre-doux. Mixée finement avec de la crème fraîche, la pulpe du poivron rouge donne un joli coulis, qui se marie délicatement avec un flan de légumes ou les plats de poisson blanc.

Cuit, il est parfait dans les gratins, les omelettes ou sur les pizzas. Il se prête tout à fait à une utilisation farcie. Les oeufs, le jambon, le thon, le poulet, le riz et les oignons sont autant d'ingrédients qui lui rendent honneur.

Le poivron est à la base de nombreux plats traditionnels du bassin méditerranéen : la ratatouille en Provence, la piperade au Pays basque, la paella et le gaspacho en Espagne, la caponata en Sicile... Les Hongrois l'utilisent également dans leur fameux goulash. Dans les pays du Maghreb, on fait frire les petits poivrons verts dans de l'huile d'olive pour servir d'accompagnement aux brochettes de poulet et d'agneau. Enfin, il est incontournable dans la préparation de sauces dites basquaise, mexicaine ou encore andalouse, qui accompagne viandes rouges et blanches.
  •  
  • Histoire

  •  

Originaires d'Amérique centrale, poivrons et piments sont issus du même arbuste, une solanacée annuelle (de la même famille que la tomate et l'aubergine). Ce sont leur forme et leur saveur, plus ou moins piquante, qui les différencient.
Le piment, petit et pointu, renferme une essence âcre, la capsicine, qui lui donne sa saveur, plus ou moins brûlante. Le poivron, quant à lui, est plus gros et doux.

Piments et poivrons sont arrivés en Europe au 16ème siècle. On en recensait déjà des dizaines de variétés aux formes et aux couleurs très variées. Ce n'est qu'à partir du 18ème siècle que leur culture s'est véritablement développée et que pourpre, rouge vif, orange, vert, jaune pâle... ils parent les étals de couleurs chatoyantes.

Il existe trois grandes variétés :
- carré, il vient de Hollande. De forme cubique, il a une chair épaisse et croquante.
- rectangulaire, il est de production française avant tout. Il est long, large et presque plat.
- triangulaire, il est moins courant. Il peut être doux comme piquant et sa couleur varie du jaune pâle au rouge.

Récolté de juin à septembre, le poivron est produit avant tout dans le sud de la France, à Cuba et en Côte d'Ivoire.

  •  
  • Et aussi...

  •  
Il existe une technique très simple pour peler les poivrons. La voici en vidéo :
  •  
  • Calories poivron

  •  
 
Chercher Tous les produits  Tous les termes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z
 
Magazine Cuisiner Imprimer Envoyer Haut de page

Mon carnet de recettes