L'encyclopédie de la Cuisine
Chercher Tous les produits  Tous les termes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z

Mozzarella  

Tout sur... la mozzarella


Saisons, Histoire, composition, bienfaits, recettes... Les conseils pour la choisir, la cuisiner et la conserver
Imprimer Envoyer
  •  
  • Recettes

  •  
Salade de Fusilli aux couleurs d Italie
Salade de Fusilli aux couleurs d'Italie
Brochettes apéritives au jambon, tomate et fromage
Brochettes apéritives au jambon, tomate et fromage
Légumes du soleil à la mozzarella
Légumes du soleil à la mozzarella
Arancini (croquettes de riz à la mozzarella)
Arancini (croquettes de riz à la mozzarella)
  •  
  • Saisons

  •  
Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juill. Aout Sept. Oct. Nov. Dec.
 Meilleur mois
 En primeur
Tous les produits, tous les mois
 

En tranches, en miettes, sous forme de petites billes ou encore fondue, la mozzarella a conquis nos papilles depuis des siècles. Sa couleur blanche et sa texture inspire fraîcheur et légèreté, idéal pour les salades en été.

  •  
  • Bienfaits

  •  

La mozzarella comme tous les fromages est riche en calcium (575 mg pour 100 g) ce qui permet de fortifier les os.


Valeurs nutritionnelles de la mozzarella
pour 100 g
Protides 21,6 g
Glucides 2,47g
Lipides 24,64 g
Calories 250 kcal

Etant un fromage frais, il contient de l'ALC (acide linoléique conjugué) qui constitue un excellent antioxydant. Cette molécule permet, selon des études, de lutter contre certains cancers comme le cancer du sein ou de la peau ; mais elle joue aussi un rôle positif contre le cholestérol.

Enfin, la mozzarella fait partie des fromages les moins caloriques (250 kcal pour 100 g).

  •  
  • Conservation

  •  

La mozzarella est le plus souvent emballée dans un sachet en plastique, baignée dans son petit lait ou de l'eau salée. Ainsi, le sachet encore fermé, elle peut se conserver plusieurs semaines.

Une fois le sachet ouvert, il faut impérativement réserver le liquide contenu dans le sachet pour pouvoir conserver le morceau restant. On plongera donc le reste de la boule dans le liquide ce qui évitera que le fromage ne sèche. Cependant il ne faudra pas attendre plus de 48 heures pour consommer le surplus.

Vous pouvez éventuellement congeler la mozzarella, mais il faut, dans ce cas, prévoir à l'avance le moment de son utilisation, pour lui laisser le temps de décongeler totalement au réfrigérateur, avant consommation.

  •  
  • Dégustation

  •  

La mozzarella est un fromage aux saveurs douces et acidulées. On distingue deux types de mozzarella, la mozzarella au lait de bufflonne et la mozzarella au lait de vache.

La première, traditionnelle, se déguste essentiellement nature. Celle-ci ayant un goût prononcé, on découvre ainsi toutes les saveurs authentiques de la mozzarella. Elle se mange crue, accompagnée juste de sel, d'huile d'olive, d'ail, ou encore de basilic. Lorsqu'elle est dégustée froide, on peu la joindre à des salades comme la salade tomates-mozzarella-basilic-huile d'olive.

Bien sur, la qualité des parfums dégagés dépendront de la qualité de la mozzarella. Ainsi, un fromage qui ne sera pas d'une bonne qualité, il sera préférable de le déguster chaud. On utilise d'ailleurs le plus souvent celle au lait de vache pour les préparations chaudes, par exemple dans des pizzas, des lasagnes, des gratins, des paninis, des cakes ou encore avec des légumes comme des aubergines. La cuisson diminue certes le goût, mais sa texture devient très onctueuse et fondante.

En Italie, une des spécialités napolitaines à base de mozzarella se nomme " mozzarella in carrozza ", c'est une petite bouchée de ce fromage roulée dans de la farine puis dans de l'œuf et enfin frite à l'huile, elle se déguste très chaude.

Plus rare également, on peut rencontrer dans des épiceries fines ou des traiteurs italiens, une mozzarella appelée " la scarmoza " qui est elle légèrement fumée. On la déguste le plus souvent en salade.

Astuce : pour réaliser de belle tranche de mozzarella : placer au congélateur la boule de mozzarella quelques minutes avant de la couper, puis la sortir et la trancher finement avec un bon couteau à lame lisse.

A savoir : pour bien choisir sa mozzarella : il faut l'acheter enfermée dans un sachet plastique, baignant dans son petit lait. Il est préférable de favoriser les marques AOC, qui sont certes plus chères mais nettement meilleures.

  •  
  • Histoire

  •  

La mozzarella est un fromage frais à pâte filée. Il est fabriqué à l'origine avec du lait de bufflonne mais l'on a également recours au lait de vache pour la production industrielle. Il se présente sous forme de boules légèrement aplatie, entourée d'une croûte mince qui n'est ni visqueuse, ni rugueuse.

Originaire des régions marécageuses d'Italie, plus précisément de Campanie, il arbore une couleur blanche pure qui tend vers le jaune lorsque c'est du lait de vache. Cette spécialité italienne tient son nom " mozzarella " de l'une des étapes essentielles à sa fabrication : " mozzata ".
Pour résumer la chaîne de production de ce fromage, on distingue une première étape où l'on emprésure le lait pour obtenir un caillé de lait, puis une seconde où l'on récupère ce caillé que l'on découpe et trempe dans de l'eau chaude. La troisième étape, le filage, consiste à filer la mozzarella pour la rendre plus élastique. Enfin, en quatrième lieu, la " mozzata ", on coupe la pâte obtenue pour donner au fromage sa taille et sa forme définitive.

Il est important, pour comprendre l'histoire de la mozzarella, de s'intéresser à celle des buffles, qui sont étroitement liés à ce fromage. Au VIIe siècle, les italiens ramenèrent d'Asie des buffles pour pouvoir travailler la terre de leurs régions marécageuses, puisque ces animaux aux larges sabots pouvaient aisément se déplacer, sans s'enfoncer, dans la boue. Ainsi, le lait des bufflonnes, aux saveurs particulières et qui au départ n'avait pas d'utilité, fut utilisé pour la confection de la mozzarella.

Ce nouveau produit connu un succès fulgurant et se vit dès les années 1600, côté en Bourse à Naples et Capoue, arrivant au même titre que l'or et le blé.
Au début, la mozzarella était constituée essentiellement de lait de bufflonnes, or avec son succès grandissant, les bufflonnes ne produisant que des petites quantités (18 à 20 litres), on utilisa du lait de vache pour pallier au manque de la production. On distingue ainsi la mozzarella classique de la mozzarella " di bufala campana ".

En 1996, une appellation est créée spécialement pour la mozzarella au lait de bufflonne, l'AOP (Appellation d'origine protégée), pour n'autoriser la production de ce fromage qu'à Campanie en Italie.
Aujourd'hui, la mozzarella continue d'étendre sa notoriété et fait de nombreux adeptes, comme les Suisses qui sont nombreux à citer ce fromage comme leur préféré. On notera aussi que la fabrication de la mozzarella s'étant beaucoup industrialisée, 90 % de la production est à base de lait de vache.

  •  
  • Calories mozzarella

  •  
 
Chercher Tous les produits  Tous les termes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z
 
Magazine Cuisiner Imprimer Envoyer Haut de page