Partager cet article

RSS
L'encyclopédie de la Cuisine
Chercher Tous les produits  Tous les termes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z

Maïs  

Tout sur... le maïs


Saisons, Histoire, composition, bienfaits, recettes... Les conseils pour le choisir, le cuisiner et le conserver
Imprimer Envoyer
  •  
  • Saisons

  •  
Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juill. Aout Sept. Oct. Nov. Dec.
           
         
 Meilleur mois
 En primeur
Tous les produits, tous les mois
  •  
  • Bienfaits

  •  

Plus proche, de par sa composition, du légume frais que du maïs céréale ou grain, le maïs doux est toutefois plus calorique : 96 kcal/100 g. Notez qu'il a cependant un fort pouvoir rassasiant : une portion de 150 g suffit à satisfaire l'appétit. Son index glycémique est, en plus, assez faible. En d'autres termes, les glucides qu'il fournit seront assimilés progressivement par l'organisme et non pas stockés sous forme de graisses.

Valeurs nutritionnelles
pour 100 g
Protides 3,3 g
Glucides 18 g
Lipides 1,2 g
Calories 96 kcal
Ce bel épi renferme également une excellente quantité de fibres (4 g/100 g), avant tout dans la peau, qui contribuent très efficacement à réveiller en douceur les transits paresseux. Veillez à bien le mastiquer pour assurer sa bonne digestion.

C'est aussi une source très intéressante de vitamines. Son apport en vitamines B, en particulier, est 2 à 3 fois plus élevé que dans le reste des légumes frais.
Associé à une teneur importante en magnésium (33 mg/100 g), souvent déficitaire dans notre alimentation quotidienne, le maïs se révèle très bénéfique pour l'équilibre nerveux et musculaire.

Ajoutons à cela que le maïs apporte une grande diversité d'oligo-éléments, du fer et du zinc notamment (0,6 mg/100 g chacun).
Enfin, le maïs est certes plus riche en lipides que les légumes verts mais que ceux-ci sont pour la plupart des acides gras essentiels, qui viennent renforcer eux aussi le système nerveux.
  •  
  • Dégustation

  •  
Choisissez-le avec des feuilles vert pâle. Ses grains, rebondis et brillants, doivent être jaune laiteux et de taille uniforme. La pointe de l'épi ne doit pas être déshydratée. On trouve aussi le maïs doux en conserve et surgelé.

Conservez-le jusqu'à une semaine, protégé par ses feuilles, dans le bas du réfrigérateur.

Consommez-le chaud, blanchi une dizaine de minutes à l'eau, à la vapeur ou au micro-ondes, avec ses feuilles. Grillé, nu, une quinzaine de minutes, avec un soupçon de matières grasses, au four à la poêle ou au barbecue, il arbore des teintes joliment dorées.

Place alors à la dégustation. Quoi de meilleur que de croquer à pleines dents dans ce bel épi doré aux grains craquants et juteux, nature ou juste surmonté d'une noisette de beurre ou de crème fraîche ? Peut-être de le faire caraméliser en papillote avec un peu de sucre, et de l'accompagner d'une compotée d'oignons, eux aussi caramélisés. C'est, dans tous les cas, une garniture très appropriée pour les viandes et les volailles rôties.
On peut bien sûr, l'égrener et l'incorporer ainsi dans une salade, avec des poivrons, des tomates, du thon, du jambon... toutes les fantaisies sont autorisées. Miniatures, les épis sont confits dans du vinaigre, à utiliser de la même façon que les cornichons.

Les autres qualités de maïs sont également utilisés dans notre alimentation. Le maïs fourrage est ainsi à la base de semoule (polenta), de fécule (maïzena) et de farine, avec lesquelles on peut réaliser du pain, des pâtisseries, des crêpes, des tortillas... Les corn-flakes de vos petits déjeuners en sont aussi issus. On en tire un amidon qui a fonction de liant et d'épaississant.

Il permet aussi de fabriquer certains alcools tels que le Gin, le Whisky et la bière ainsi que des huiles végétales. Enfin, le maïs grain explosera avec bonheur dans une cocotte résistante nappée d'huile, à feu vif. C'est le fameux pop-corn, véritable emblème américain, à saupoudrer de sel ou à napper de miel ou de caramel.
  •  
  • Histoire

  •  
Probablement vieux de 7 000 ans, le maïs a connu des évolutions profondes depuis sa naissance au Mexique. C'est en 1492 que Christophe Colomb découvre cet épi élégant aux grains dorés et aux allures de blé, en débarquant dans le Nouveau Monde. Deux ans plus tard, il est cultivé en Espagne.
Longtemps restée dans le sud-ouest de la France, en Espagne et en Italie, cette culture a fini par atteindre le reste de l'Europe, puis par faire le tour du monde.

Le maïs, aux grandes qualités d'adaptation climatique, est désormais cultivé sur les 5 continents, où chaque pays suit ses propres méthodes. C'est même la plante la plus cultivée au monde. En effet, elle est non seulement une nourriture incontournable pour les animaux d'élevage mais en plus elle représente la base de l'alimentation humaine, notamment au Mexique et en Afrique centrale. Américains et Européens en sont également de gros consommateurs.

Cette grande plante verte est semée au printemps et fleurit en été. C'est là que se forme l'épi, qui est en fait la fleur femelle. Selon l'utilisation voulue, on le récolte à différents degrés de maturité et d'humidité.

On en distingue trois qualités :
- le maïs grain (35 % d'eau) : il sert essentiellement à l'alimentation animale (les volailles et les porcs). Produit dans le sud-ouest et le Poitou-Charentes avant tout, c'est la seconde céréale française après le blé.
- le maïs fourrage ou céréale (25 à 35 % d'eau) : il est à la base de l'alimentation bovine et produit dans les régions Pays de la Loire et Bretagne.
- le maïs doux (70 % d'eau) : il est récolté entre juillet et octobre, après 90 jours de culture. Destiné à l'alimentation humaine, il est essentiellement produit en Aquitaine et Midi-Pyrénées, à partir de variétés choisies pour la qualité de leurs grains à peau fine et à saveur sucrée. S'il n'est pas destiné à être vendu frais, en épi, il est rapidement conditionné pour la mise en conserve ou la surgélation (le plus gros de la production).
L'amidon de maïs sert, quant à lui, à l'industrie de la papeterie et du plastique biodégradable. Il participe également à la fabrication de médicaments.
Fermenté ou distillé, il produit de l'éthanol, hydrocarbure renouvelable, qui entre dans la composition d'une essence moins polluante. Le maïs sera peut-être le carburant de demain...

Après les États-Unis et la Hongrie, la France est le 3ème producteur mondial. Les deux tiers de cette production sont exportés dans l'Union Européenne, notamment en Allemagne et au Royaume-Uni.
  •  
  • Et aussi...

  •  
A savoir : depuis les vents de panique provoqués par les OGM, un règlement européen dit "Nouveaux produits" (Novel Foods) concernant l'étiquetage, a été mis en place. En avril 2004, ce souci de traçabilité, qui se rapportait juste à l'alimentation humaine, s'est vu élargi à l'alimentation animale. Novel Foods oblige ainsi les produits concernés à porter la mention "produit à partir de maïs (ou soja) génétiquement modifié" ou encore "contient des ingrédients fabriqué à partir de maïs (ou soja) génétiquement modifié". Plus de raison d'avoir peur...
  •  
  • Calories maïs

  •  
 
Chercher Tous les produits  Tous les termes
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Z
 
Magazine Cuisiner Imprimer Envoyer Haut de page

Mon carnet de recettes