Cerfeuil

Comment cuisiner le cerfeuil, le conserver, à quelles saisons le déguster pour une saveur optimale... découvrez tous les secrets de cette délicieuse herbe aromatique.

Cerfeuil
© zerbor - 123RF

Histoire et caractéristiques du cerfeuil

Le cerfeuil est une plante aromatique faisant partie de la famille des ombellifères. Il est originaire de Russie méridionale et commune dans toute l'Europe. Il fut introduit en Europe du Nord par les Romains.

Il est cultivé annuellement et peut atteindre entre 30 et 60 cm. Il se caractérise par des petites fleurs blanches et des feuilles finement découpées. Il aime les sols riches en humus, pousse à mi-ombre et doit être souvent arrosé. Il faut le semer en place. On peut commencer à couper les feuilles un mois après le semis, avec un couteau.

Le cerfeuil est une des "fines herbes" avec l'estragon, la ciboulette et le persil.

A quelle saison manger le cerfeuil

Il n'y a pas de mois particulier pour manger du cerfeuil, on peut en trouver toute l'année !

Les calories et les infos nutritionnelles du cerfeuil

Au Moyen Âge déjà, le cerfeuil commun avait des vertus apéritives, c'est-à-dire qu'il ouvrait l'appétit, diurétiques, notamment ses tiges et ses racines, et dépuratives. Il est conseillé d'en consommer 10 g par jour environ (2 à 3 cuillères à soupe) pour bénéficier de ses bienfaits. Le cerfeuil est une excellente source de vitamine C, de provitamine A et de vitamine B9 ; il est riche en minéraux et en oligo-éléments.

En application locale, il s'avère bénéfique en cas de piqûres d'insectes, d'eczéma, de certaines éruptions et favorise la cicatrisation des plaies. Sur une plaie, le suc frais du cerfeuil, associé à du souci, contribue au non développement des germes grâce à ses propriétés antiseptiques. Pour les personnes souffrant de rétention d'eau ou de problèmes pulmonaires, une cure de dépuration au cerfeuil est idéale au printemps. Les congestions des reins ou les engorgements laiteux de la poitrine peuvent être apaisés avec une décoction des sommités fleuries et des semences de cerfeuil, posée en cataplasme tiède sur la zone à traiter. Cette herbe aromatique est aussi efficace contre les contusions : il faut pour cela faire un cataplasme avec les feuilles écrasées auxquelles on ajoute du vinaigre et du sel. Enfin, on lui reconnaît aussi des vertus stimulantes.

Attention cependant, les femmes qui allaitent ne doivent pas consommer de cerfeuil.

Le cerfeuil musqué, dont le goût rappelle celui de l'anis, est très efficace contre le diabète. Il faut pour cela mâcher les feuilles, les fleurs ou les fruits. Au Moyen Âge, on disait également qu'il faisait passer les douleurs de l'enfantement pour les femmes.

Comment choisir le cerfeuil

Choisissez-le fortement parfumé ce qui est un gage de fraîcheur. Si vous le faites pousser vous-même, ne le laissez pas grandir au-delà de 20 cm pour que les feuilles soient bien parfumées.

Comment conserver le cerfeuil

Conservez-le très peu de temps, car une fois cueilli, le cerfeuil perd très vite son parfum. Il est donc préférable de le consommer immédiatement ou de le congeler (après l'avoir fait blanchir quelques secondes dans l'eau bouillante). Séché, le cerfeuil perd une grande partie de son parfum.

Comment cuisiner et déguster le cerfeuil

Consommez-le cru car il perd son goût à la cuisson. Néanmoins, vous pouvez l'ajouter en toute fin de cuisson ou en parsemer les plats au moment de servir, pour profiter pleinement de ses saveurs. Il est préférable d'utiliser des ciseaux pour le hacher afin de préserver son parfum délicat. Attention, il ne faut jamais faire bouillir le cerfeuil. Souvent utilisé en assaisonnement dans les salades, les vinaigrettes ou en potage, le cerfeuil parfume aussi délicieusement les omelettes, les viandes, les poissons, les crustacés, le fromage blanc, les sauces (comme la béarnaise et la gribiche), le vinaigre de vin blanc... On peut aussi consommer les graines en salade, à l'huile et au vinaigre. Cependant, il faut éviter de la préparer avec du citron dont il renforce l'acidité.