Épeautre

Comment cuisiner l'épeautre, le conserver, à quelles saisons le déguster pour une saveur optimale... découvrez tous les secrets de cette délicieuse céréale.

Épeautre
© Alfio Scisetti

Histoire et caractéristiques de l'épeautre

L'épeautre est une céréale originaire d'Asie centrale. Ancêtre du blé, il en existe trois sortes, mais seulement deux sont commercialisé en France. 
Le petit épeautre est cultivé dans le Sud, il est tendre et se consomme comme du riz. Sa valeur nutritive est supérieure au deuxième cultivé dans le Nord, le grand épeautre qui lui est ferme, moins savoureux et moins digeste.

On retrouve des écrits qui parle d'elle datant jusqu'à moins 9000 ans avant Jésus-Christ, ainsi que quelques évocations dans la Bible. Cette graine était connue et cultivée par les peuples de l'Egypte antique. 
Son surnom " blé des Gaulois " et issu de l'utilisation qu'en faisaient les Gaulois à cette époque. Le blé étant rare, c'était l'épeautre qui tenait une place importante au sein de leur alimentation. Ce fut ainsi la base alimentaire des peuples d'origine latine. 
Puis sa popularité a baissé avec l'arrivée d'autres cultures telles que le froment, le maïs et le riz. Cultivé principalement dans le Sud de l'Europe, comme par exemple en Italie, aujourd'hui l'épeautre refait surface grâce à ses qualités diététiques. Il reprend donc doucement une place dans le commerce au sein de l'agriculture biologique.

A quelle saison manger de l'épeautre

L'épeautre se déguste principalement durant l'automne, d'août à novembre.

Les bienfaits de l'épeautre

L'épeautre est une céréale réputée pour ses qualités nutritionnelles et diététiques. Elle contient les huit acides aminés essentiels au corps humain.

Cette graine est constituée de plusieurs minéraux comme le zinc, le fer, le cuivre, le magnésium, qui lui donne des propriétés antistress ou encore le calcium qui représente environ une quantité de deux verres de lait pour 100 g. On retrouve également les vitamines B1 et B9. 
L'épeautre est un excellent aliment de l'effort en partie grâce à sa forte teneur en protéines et de glucides ; ces dernières, étant particulières, favorisent le transit intestinal et stimulent le système immunitaire pour accroître la résistance face aux infections.

Enfin, cette céréale est constituée d'un gluten d'excellente qualité puisqu'elle n'a pas subit les sélections variétales comme le blé. Ainsi, elle permet une meilleure tolérance de cette molécule par les personnes allergiques au gluten.

Comment conserver et cuire l'épeautre 

L'épeautre, comme tous les grains et céréales, doit se consommer plutôt rapidement après ouverture du sachet pour éviter qu'il devienne rance. Pour le conserver au mieux, le placer dans un bocal en verre hermétique et préférer un endroit sec, sans lumière.

Comment cuisiner et déguster l'épeautre

L'utilisation de l'épeautre est quasiment identique à celle du blé. L'épeautre s'achète dans les magasins bios. Cette céréale se trouve sous multiples formes : semoule, flocons, farine, corn flakes, levain, etc. 
Ainsi on la déguste de nombreuses manières : dans des soupes et des potages, dans des salades froides telles que salades de riz ou de pâtes. Associés à des légumes l'épeautre peut accompagner les viandes et poissons. Enfin, avec sa farine on confectionne des biscuits, des pâtes ou encore du pain.

Au Québec, cette céréale rentre dans la composition de deux bières, " la Blonde d'épeautre " et " la Sainte-Barbe ". On peut retrouver également l'épeautre dans la confection de bières biologiques.

Astuce : pour un pain plus gonflé et levé, remplacer la farine de blé par de la farine d'épeautre.