Quinoa

Comment cuisiner le quinoa, le conserver, à quelles saisons le déguster pour une saveur optimale... découvrez tous les secrets du quinoa.

Quinoa
© deymos

Histoire et caractéristiques du quinoa

Le quinoa, contrairement à ce que l'on pourrait penser ne fait pas parti de la famille des graminées mais celle des chénopodiacées. Il se présente sous forme de petites perles blanc cassé et sa texture se rapproche du caviar.

Les premières cultures de ce grain datent de plus de 5000 ans dans les hauts plateaux d'Amérique du Sud. Il constituait l'un des aliments de base de l'alimentation précolombienne. En effet, le climat rude des Andes et le fumier créé par les élevages de lama formaient un écosystème parfait pour la pousse du quinoa. Ainsi, cette plante herbacée était considérée par les Incas comme sacrée, ils la surnommaient " graine mère ". Or lorsque les conquistadors espagnols arrivèrent sur le continent, ils ne crurent pas en les qualités nutritives du quinoa et préférèrent cultiver le blé et l'orge au profit de ces petites billes blanches. Ceci menaça pendant quatre siècles de faire disparaître à jamais le quinoa, mais quelques plantations réussirent à subsister, malgré l'ordre des colons, dans des endroits reculés de la Cordillère. 

Ce n'est qu'avec les modifications des habitudes alimentaires des Occidentaux, dans les années 1970, que le quinoa refait surface dans le Monde. Aujourd'hui, sa consommation et sa culture se répandent aux Etats-Unis, au Canada et même en Europe.

A quelle saison manger le quinoa

Il est possible de trouver du quinoa tout au long de l'année. Cependant, les mois privilégiés pour sa dégustation sont avril et mai.

Les calories et les infos nutritionnelles du quinoa

Le quinoa est un aliment pauvre en lipides et donc peu calorique. En revanche, il est très riche en protéines, fer et oligoéléments tels que le manganèse et le cuivre. De nombreux acides aminés essentiels à la vie humaine, soit non produits dans le corps humain, sont présents dans le quinoa, ce qui lui donne une importance notable. Ces acides aminés sont identifiés dans le pourcentage d'huile que contient le grain, qui s'élève à 5,8 % de sa masse à l'état naturel.

Le quinoa constitue un apport en fibres non-négligeable ce qui permet de le considérer comme un aliment de prévention des maladies cardio-vasculaires. Il normalise les taux de glucose, d'insuline et de cholestérol. Le fer qu'il détient permet lui de lutter contre l'anémie. 
Enfin, l'absence de gluten dans le quinoa le rend très digeste. Il est toutefois important de noter qu'il est déconseillé de nourrir les enfants de moins de deux ans avec du quinoa.

Valeur nutritionnelle du quinoa pour 100 g  
Protides 13 g
Glucides 69.3 g
Lipides 6.5 g
Calories 300 kcal

Comment choisir le quinoa

Le quinoa est de plus en plus en vogue dans l'alimentation des français. On le retrouve dans les commerces d'alimentation ou les magasins bios. La particularité de ce grain est de délivrer des saveurs de noisettes qui restent légères. Le quinoa peut se présenter sous deux forme : en grain ou en farine.

Comment conserver et cuire le quinoa 

Pour une conservation optimale on optera pour un lieu frais, sec et à l'abri de la lumière. Pour la farine, mieux la laisser dans un bocal au réfrigérateur ou alors dans le congélateur.

Comment cuisiner et déguster le quinoa

Pour le préparer, il est conseillé de le rincer pour retirer les résidus qui pourraient lui donner un goût amer. Ensuite, il se cuit plongé dans de l'eau bouillante de la même manière que des pâtes ou du riz, cependant il nécessite 20 à 30 minutes de remous bouillant pour être à point. On reconnaîtra s'il est cuit lorsqu'il devient translucide et que la petite queue rattachée au grain s'enroule en spirale.

Le quinoa constitue un excellent accompagnement de plats pour varier vos menus. On pourra donc l'ajouter à des salades d'été comme le taboulé, ou alors s'en servir pour préparer des risottos, couscous, soupes ou encore des farces. Il se mêle également très bien à du sucré comme pour faire des gâteaux de type pudding. Sous forme de farine, on l'incorporera pour préparer des pâtes à crêpes ou pour fars, en notant qu'il faut diviser les quantités par deux, celle-ci absorbant plus.

Conseil : il est déconseillé de confectionner du pain avec de la farine de quinoa, car l'absence de gluten empêche la colmatation de la pâte.