Antarès, la petite pomme qui monte

la pomme antarès tente de s'imposer sur le marché parmi les autres marques.
La pomme Antarès tente de s'imposer sur le marché parmi les autres marques. © Verger de la Blottière

Antarès fait partie de la vingtaine de "clubs" de pommes français. La variété a été sélectionnée par l'INRA pour sa résistance à certaines souches de tavelure (le champignon le plus nuisible du verger), ce qui permet d'alléger de 50 à 70 % les traitements. Mais aussi pour ses qualités gustatives : juteuse et parfumée, elle révèle "la saveur des pommes d'autrefois", selon les dirigeants du Verger de la Blottière, un des 18 membres du club Antarès.

Fragiles, les pommiers ont un rendement réduit : un arbre donne en moyenne 150 pommes contre 200 pour les autres variétés. Du coup, la production annuelle plafonne à 1 200 tonnes environ pour une part de marché de 1% en 2008. Il faut donc redoubler d'efforts pour faire connaître la marque : salons, jeu concours, publicité...