Comment faire du persil déshydraté ?

Pour agrémenter vos salades, viandes et crudités, rien de tel qu'un peu de persil déshydraté. Sécher votre persil vous permettra de le conserver plus longtemps tout en préservant ses bienfaits naturels, notamment son apport en fer. Voici l'astuce.

Comment faire persil déshydraté
© sophie le bot

L'avantage du persil déshydraté par rapport au persil frais, c'est indéniablement son temps de conservation. En effet, le persil séché peut se conserver près d'une année, bien qu'il commencera à perdre de ses arômes au bout de quelques mois. Il suffit de le réserver dans un récipient hermétique, dans un endroit sombre, frais et sec. Après les conseils conservation, découvrez deux astuces préparation.

La technique rapide
Prenez du persil frais, effeuillez-le et déposez-le sur la plaque de votre four. Faites en sorte que le persil soit bien étalé sur toute la surface de votre plaque. Faites-le sécher au four à 50°C pendant environ 1 heure. N'excédez surtout pas cette température, sinon il va brûler. Surveillez bien la cuisson et prolongez si nécessaire. Lorsqu'il est bien sec, réduisez-le avec vos doigts et conservez-le dans une boîte hermétique. (Aimablement adressé par Isabelle Bordes)

La méthode naturelle
Formez des bouquets avec votre persil et attachez-les à l'aide d'un élastique ou d'une ficelle. Placez les bouquets obtenus dans un sac en papier recyclé. Réservez-les dans un endroit sombre et aéré, à l'abri de l'humidité. Au bout de deux semaines, vos bouquets de persil auront séché, vous n'avez plus qu'à les détailler puis à réserver votre persil. Vous pouvez également pendre vos bouquets tête en bas, dans votre cuisine par exemple. (Aimablement adressé par un lecteur)