Quelle cuisson pour le gigot ?

Traditionnellement dégusté à Pâques, le tendre gigot d'agneau orne aussi la table de nombreux repas de famille pour les grandes occasions. Voici quelques conseils pour réussir sa cuisson et ne pas décevoir vos convives.

© margouillat

Au four

Pour obtenir un gigot d'agneau parfaitement rôti, placez-le dans un plat adapté et préalablement graissé. Pour lui donner du goût, vous pouvez l'accompagner d'un bouquet garni ou de petits légumes que vous servirez avec. Enfournez dans un four préchauffé à 220 °C. Il faut compter 30 minutes par kilo pour une cuisson rosée. Au-delà de 1,5 kg, vous ne devrez rajouter que 15 minutes de plus par livre (500 g). Pour conserver la tendreté de votre viande, pensez à l'arroser régulièrement et à la retourner pour une cuisson homogène.

À la cocotte

Ah, le fameux gigot de sept heures ! Longuement mijoté, ce gigot est cuit au four des heures durant. Pour réaliser un gigot en cocotte dont tout le monde se souviendra longtemps, saisissez votre viande à feu vif directement dans la cocotte qui servira au mijotage. Ajoutez des oignons à votre convenance, et mouillez avec du vin blanc ou de l'eau. Ajoutez votre garniture aromatique (ail, thym, laurier, romarin...) avant de couvrir votre cocotte ou votre marmite et de l'enfourner dans un four préchauffé à 120 °C. Sept heures plus tard, votre gigot est prêt. Faites-le néanmoins reposer une demi-heure avant de le servir pour rendre la chair encore plus tendre. 

Quelques astuces

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il y a des petites erreurs faciles à éviter ou quelques précautions à prendre. Tout d'abord, pensez à tempérer votre viande une heure environ avant de procéder à sa cuisson. Autre conseil : ne piquez pas votre gigot. Le fait même de trouer sa chair favorisera l'écoulement du jus de viande. Or, un gigot sera d'autant plus juteux s'il le conserve à l'intérieur ! Enfin, les cuisiniers professionnels conseillent de ne pas saler le gigot en début de cuisson, surtout pour une cuisson rôtie, car cela favorise le dessèchement de la viande. Préférez donc un assaisonnement en fin de cuisson.