Comment faire un glaçage ?

Dernier habillage de nos gâteaux, le glaçage apporte la touche fun ou élégante qui termine la confection. Petit tour d'horizon des différentes techniques pour faire briller d'un éclat gourmand toutes vos créations sucrées.

Comment faire glaçage
© Elena Veselova

Glaçage niveau facile : le fondant

Le fondant vendu en seau professionnel ou en pain rigide dans les épiceries spécialisées, le fondant est bien connu des gourmands : c'est la couche glacée, fondante et sucrée que l'on retrouve sur les mille-feuilles et les éclairs. Fondu dans une casserole avec un peu d'eau, c'est la solution de facilité qui vous assure un rendu inratable. Le plus : il n'y a quasiment rien à faire. Le moins : écœurant et manque de finesse.

Glaçage niveau moyen : la glace royale

Prenez 2 blancs d'œuf et incorporez délicatement (pour ne pas faire monter les blancs) 400 grammes de sucre glace : vous avez entre les mains une "glace royale" ! Ce glaçage délicat peut être coloré ou aromatisé comme bon vous semble. Après quelques minutes de repos (mais pas trop, car il durcit rapidement), effectuez le nappage de vos cakes ou cupcakes. Un résultat lisse et brillant incomparable. Le plus : simplicité des ingrédients. Le moins : à utiliser dans les minutes qui suivent sa préparation.

Glaçage niveau difficile : le glaçage à l'américaine

C'est LE glaçage pour les cupcakes qui donnera une dimension gourmande à toutes vos créations. Onctueux et riche, il consiste à battre du beurre ramolli jusqu'à total blanchissement. Pour 150 grammes de beurre, ajoutez progressivement 300 grammes de sucre glace. À colorer et à aromatiser comme désiré. À utiliser avec une poche à douille pour des effets voluptueux. Le plus : gourmand avec une bonne tenue. Le moins : un peu écœurant. Vous voilà en passe de devenir le roi du glaçage. De quoi épater tous vos amis !